Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2012

Une seconde avant Noël - Romain Sardou

1s avant Noël,romain sardou,conte de Noël,dickens bis,orphelin,petit papa nowel deviendra grandUn peu de Gui, c'est beaucoup de bonheur!

Fin XIXème siècle, à Cokecuttle, cité industrielle "sans âme" du Lancashire, vit le jeune Harold Gui, 9 ans, orphelin de l'Assistance publique. Le garçonnet fort débrouillard a fait la conquête d'un vieux clochard vivant sous le pont d'Hollowspring, Le Falou. Cet homme érudit, père d'adoption, éducateur et conteur hors pair permettra non seulement à Harold d'apprendre à lire, écrire et compter/conter mais aussi d'échapper pour un temps aux griffes de Miss Parrott, intendante du bien nommé orphelinat End's End. Mais la malchance poursuit Harold et, bientôt accusé de mille torts, il se verra exilé dans une ferme de redressement en Ecosse où, au milieu d'autres enfants mis en esclavage dans de biens piètres conditions, il ne devra son salut qu'à une rencontre plus que fabuleuse où réalité et conte se rejoindront. Ainsi, dans un monde où l'esprit de Noël se perd il faudra l'intervention d'un enfant des rues pour que celui-ci renaisse et se perpétue jusqu'à nous.

Prenez un orphelin gentil et émouvant à souhait, plantez un décor triste, des compagnons à la vie non moins rude, rajoutez-y des méchants qu'on se prend à détester tout de suite et une tripotée d'ennuis qui se succèdent rapidement avant que tout ne s'inverse et ne finisse heureusement et voilà la recette d'un conte comme on les aime! Cela semble facile dit ainsi n'est-ce pas? Et pourtant, nul doute qu'il faut un peu plus que ces éléments-là pour être pris dans la magie d'un conte et en faire surtout un bon à la manière de Dickens. Il faut savoir conter, saisir l'âme d'enfant qui se cache plus ou moins profondément en chacun de nous et la tenir jusqu'au bout de l'histoire en faisant briller plein d'étoiles dans nos yeux de lecteurs. Il faut savoir saisir le coeur du lecteur et le faire vibrer au son des clochettes de lutins. C'est ce que Romain Sardou réussit à faire fort bien avec son livre, il prend le lecteur par la main et l'entraîne avec lui dans ce conte de Noël merveilleux.

J'ai été séduite par les personnages, Harold bien entendu mais aussi Le Falou, Honnêt'Joe, Lord Chubblewig. Bien entendu, l'histoire d'Harold Gui, riche de rebondissements m'a tout de suite plu. Comment rester insensible à ce petit homme que la vie n'épagne pas et qui pourtant sait distribuer le bonheur autour de lui :
"Mais Harold sut se faire apprécier de ses compagnons d'infortune par d'autres moyens que sa gloire d'assassin : Le Falou lui avait expliqué qu'un homme qui avait de la mémoire et connaissait beaucoup d'histoires à raconter était riche de biens inestimables, et qu'il pourrait toujours amadouer les coeurs plus durs : c'est bien ce qui se passa ici. Presque chaque soir, Harold pris le rôle de son vieil ami et se mit à conter des légendes et des aventures à ses voisins de lit. [...] Après les journées terribles, la mauvaiseté des Parrott, la fatigue, vous imaginez aisément l'excitation et la joliesse 2 ces instants entre enfants. [...] L'enfance jusque-là étouffée en eux par le mauvais sort resurgit dans toute sa fraîcheur. Harold constata cela avec plaisir."

Harold Gui c'est un peu un Oliver Twist, ils suivent presque le même chemin. Presque... la comparaison s'arrête à leur statut d'orphelins et à l'exploitation par les adultes dont ils sont victimes avant qu'un évènement ne vienne chambouler toute leur vie et le happy end.
La magie de ce conte c'est aussi de donner libre cours à notre imagination. Il pose certes l'histoire, l'intrigue, les personnages, les paysages mais, je sais pas, c'est comme quand on est enfant : on ne lit pas, on écoute. Et là, on voit la scène, on se l'approprie et la magie de Noël opère.

Une seconde avant Noël c'est ça, le merveilleux, le fantastique, l'émotion. Il suffit de se laisser transporter (sur le chariot du Père Noël tant qu'à faire...). Un conte à partager en famille :)

Je tiens à remercier Ingrid du blog Histoire du soir de m'avoir offert ce livre qui est tombé pile poil en cette période de fêtes de fin d'année pour émerveiller l'enfant que je reste. Retrouvez son avis ici.

Commentaires

Magnifique chronique, C'era ! Je suis tellement contente d'avoir partagé ce conte et toute cette belle magie de Noël avec toi ! ^^

Écrit par : Ingrid Fasquelle | 29/12/2012

Merci Ingrid, mais c'est moi qui te suis gré de m'avoir permis de découvrir ce conte et cet auteur que je n'hésiterai pas à relire. D'autres titres me tentent déjà :)

Écrit par : C'era una volta | 29/12/2012

Elle est vraiment chouette ta chronique, et mon petit doigt me dis qu'@ noël prochain, je pourrai bien découvrir la plume de Romain Sardou

Écrit par : la ptite tortue | 29/12/2012

Hey bienvenue ici ptite tortue :) Merci d'apprécier ma chronique et je te recommande chaudement ce livre. Il est à lire même en dehors de Noël tu sais :)

Écrit par : C'era una volta | 29/12/2012

C'est très original cette idée de mêler le père noël et le XIXe siècle! Je ne crois pas avoir déjà vu ça!
Tu étais vraiment contente de ce cadeau, je suis heureuse de voir que le plaisir s'est prolongé pendant la lecture :)
Une très belle année pleine de livres se termine, j'espère que la prochaine sera aussi heureuse.

Écrit par : Soundandfury | 29/12/2012

Cela s'explique par le contenu de l'histoire en fait, peut-être que si ça t'intéresse de lire un beau conte de Noël je te le prêterai ^^
Et oui très heureuse, ça s'est vu je crois :)

J'espère moi aussi que l'année 2013 sera aussi riche en lecture. Il y a des chances que grâce ma kobo glo ce soit le cas. TY!

Écrit par : C'era una volta | 29/12/2012

c'est un beau cadeau que tu as reçu.
Un titre qui est dans ma wish (depuis le billet d'Ingrid) et dont ton avis me décide encore plus à me le procurer très vite.

Écrit par : stephanie plaisirdelire | 30/12/2012

Coucou Stéph. Je suis contente je vois que tu as enfin réussi à laisser un commentaire :)
C'est effectivement un beau cadeau. Tu peux y aller les yeux fermés pour ce livre (enfin Oô), il saura te plaire et tu pourras lire ce conte à tes petits qui aimeront sans doute aussi.

Écrit par : C'era una volta | 30/12/2012

Ce livre est dans ma wish list aussi pour Noël 2013, et en lisant tous ces avis positifs, je me demande si je ne vais pas craquer avant :)
Chouette chronique ^^

Écrit par : Les Lectures de Colette | 30/12/2012

Bienvenue Colette. Hey la magie de Noël elle peut se prolonger encore un peu hein alors n'hésite pas si tu en as vraiment envie :) Franchement c'est très plaisant, pas de regrets à avoir!

Écrit par : C'era una volta | 30/12/2012

Un roman que j'avais bien aimé lire à Noël, également.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 30/12/2012

J'espère quand même que ce beau petit conte trouve un public en dehors de cette période de Noël même si cette période de l'année se prête peut-être plus à cette lecture :)

Écrit par : C'era una volta | 31/12/2012

Les commentaires sont fermés.