Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2014

Le livre sans nom - Anonyme

le livre sans nom,anonyme,saga bourbon kid,les cadavres se ramassent à la pelle,multi-genres,boire c'est le mal,le tapioca est ici un bar malfaméUn verre ça va, deux bonjour les dégâts!

Santa Mondega, bled paumé et refuge des racailles en tout genre, replonge 5 ans après le massacre du Bourbon Kid dans la tourmente. Le type est de retour et avec lui tout un tas d'ennuis et d'énergumènes qui vont se tirer la bourre pour récupérer l'Oeil de la lune. Un bijou aux pouvoirs surnaturels dont l'origine trouve son explication dans un livre, le livre sans nom. Le lire c'est mourir, ça vous dit?

                                                                          (Livre I de la Saga Bourbon Kid)


le livre sans nom,anonyme,saga bourbon kid,les cadavres se ramassent à la pelle,multi-genres,boire c'est le mal,le tapioca est ici un bar malfaméSi vous lisez ces lignes, 3 mois après que j'ai refermé ce livre, c'est que j'ai survécu à sa lecture. J'avais des raisons de m'inquiéter. Non mais allô (ça devient une habitude, tss...) tu lis tranquillement ton histoire et d'un coup, on te dit que tous ceux qui ont lu Le livre sans nom (celui à l'intérieur du roman) sont morts dans d'atroces souffrances... Vous voyez le topo? Petit rappel à Ring le film d'horreur d'Hideo Nakata (flippante la nana en chemise de nuit...).

Je continue mon délire? Non hein... Il n'y a aucun risque à ouvrir ce thriller-western-horroro-fantastique (pop-corn book pour faire court!). Enfin aucun risque, je m'entends parce que quand même, faut être solidement monté pour arriver au bout (je ne parle pas de cet organe-là les filles ^^ Je parle de celui coincé dans notre boîte crânienne ^^).

Voilà une histoire qui dépote bordel de nouilles! J'ai arrêté de compter les cadavres à la... troisième page? Ouais un truc comme ça. Autant vous dire que l'espérance de vie à Santa Mondega, et particulièrement si vous commettez l'erreur de venir vous désaltérez le gosier au Tapioca est courte. Son patron, Sanchez, un brin pourri quand même vous accueillera avec un verre de pisse histoire de vous faire comprendre que vous n'êtes pas le bienvenu. Et ça, ce n'est rien en comparaison des gus qui se feront un plaisir de venir vous saluer d'une balle entre deux yeux. L'ambiance au Tapioca un vendredi soir, c'est clairement mortel! Bref, l'hémoglobine coule à flot dès les premières pages et ça ne s'arrête jamais. Vous voilà avertis!

Alors qui croise-t-on dans ce haut lieu de partages et d'amitié virile?
Bah rien moins que de la vermine grouillante et puante et des personnages un brin (j'l'aime bien ce mot je crois ^^) susceptibles et à la gâchette facile. Entre le règlement de comptes perso et la course à la pierre bleue, on fait tour à tour connaissance avec Kyle et Peto, nos moines façon Shaolins (deux gaillards sympathiques qui n'ont toutefois d'inoffensifs que leur apparence), Marcus la fouine, Jefe LE chasseur de primes de Santa Mondega, Elvis le King des tueurs à gages du parrain local, j'ai nommé El Santino accompagné des frères Mariachi et puis Rodeo Rex, alias la main de Dieu. A ces bonhommes qui ont le bijou qui les démange viennent se greffer : une nana sortant amnésique d'un coma de 5 ans et ayant survécu au Bourbon kid lui-même, un couple de gamins bienheureux et désireux de tirer leur épingle du jeu et puis nos fameux flics, parce qu'il faut bien une enquête dans tout ce bordel. Il faut bien une morale à l'histoire et que le crime ne reste pas impuni non?
Donc, Santa Mondega voit arriver en sa terre de perdition Miles Jensen, un gars du FBI, section paranormale. Évidemment, le chef de la police ne sait pas trop quoi faire de lui et l'envoie serrer la pince au vieux briscard mis à la retraite anticipée, Somers. Considéré comme un vieux fou, le type est obnubilé par le Bourbon Kid, responsable selon lui de tous les crimes passé et présent du coin.

Que vous dire d'autre de ce Livre sans nom?
Une des choses qui m'a marquée, c'est que ce roman est très visuel. Lire Le livre sans nom c'est comme regarder un film. Peut-être que ça tient à la narration, peut-être que ça tient encore plus aux références cinématographiques qui le jalonnent ou plutôt qui nous viennent à l'esprit en le lisant. Évidemment, on pense à Quentin Tarentino et à ses films mais j'ai aussi pensé à Vampires de John Carpenter et à 30 jours de nuit de David Slade.
Je l'ai brièvement évoqué plus haut mais ce livre mêle les genres. J'ai cru me lancer dans un thriller, ça n'a pas été exactement ça. J'ai cru encore avoir à faire à une sorte de western mais non. Alors le récit m'a laissé penser que finalement il s'agissait d'un policier contemporain mais c'était sans compter sur une donnée fantastique bien présente dans l'histoire et qui atteindra son paroxysme le soir de la Fête de la Lune. Quelle ne fut pas ma surprise d'ailleurs de voir la tournure que prenaient les évènements... Et quelle fin improbable! Monsieur l'auteur anonyme a dû s'amuser comme un petit diable durant l'écriture de ce roman ^^
Toute cette profusion de personnages et toutes ces histoires qui s'entremêlent et s'emmêlent les unes aux autres pourraient perdre le lecteur. Mais non. Parce qu'au final, dans tout cet imbroglio, chaque chose fait sens et est reliée par un fil conducteur : l’œil de la lune. Tous ont quelque chose à voir, à faire avec ce bijou et de là tout découle. Autre point d'ancrage qui sous-tend tout le roman, le Bourbon Kid. Qu'il soit vraiment là ou supposé l'être (le flou est souvent de rigueur), son ombre plane de la première à la dernière page laissant généralement derrière elle une large traînée de sang. Cette figure emblématique du roman, mystérieuse et dangereuse est à suivre. Ne serait-ce que pour percer son secret!

Le livre sans nom est un livre jubilatoire. L'humour, parfois grinçant, souvent parodique y est très présent. J'ai eu un peu de mal à entrer dedans mais une fois lancée, et habituée à voir se faire zigouiller un type à chaque page (ou presque), j'ai été conquise par ma lecture.  J'ai d'ailleurs programmé de lire la suite pour mon challenge ABC 2014 donc stay tuned les gens!

Commentaires

pop-corn book ??
C'est quoi ça?
Ce livre me paraît complètement incompréhensible... c'est le far west ou c'est contemporain??
Je ne connais pas les films que tu cites et je sens que ça ne me plairait pas du tout, un roman aussi désordonné.
Un OVNI on dirait bien. Bon courage pour la suite...

Écrit par : Soundandfury | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

J'avais adoré! Comme tu dis c'est très visuel et il ne faut pas compter les cadavres dans le livre parce qu'il y en a à la pelle! J'ai lu le deuxième tome et je n'ai pas été déçue, il faut que je lise la suite maintenant :)

Écrit par : La tête dans les livres | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Ah c'est vraiment un bouquin tarantinesque...Je n'avais pas réussi à le lâcher^^

Écrit par : WC, le meilleur endroit pour lire | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Tarantino ! Voilà le nom qui me vient à chaque fois que quelqu'un parle de ce livre...
C'est le même qui a été publié sous le nom 'L'oeil de la lune' ?

Écrit par : solessor | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

@Sound : ce sont des livres qui se dégustent comme un film au cinoche avec un pot de pop-corn dans les mains ^^ Et j'ai le droit de créer un terme si j'veux! :p Alors il n'est absolument pas incompréhensible, il peut le paraître mais ça n'est pas le cas et je le dis bien dans mon billet.
Et ce n'est pas du courage qu'il faut me souhaiter pour la suite mais du plaisir.

@La tête dans les livres : bonjour et bienvenue à toi! :) Pas mal de personnes ont été séduites par cette série et ce premier tome d'après ce que j'ai vu. Bon moi je suis arrivée longtemps après le rush, mais ça n'est pas plus mal. Je me demande bien ce qu'il va me réserver ce 2ème tome ^^ Wait and see...

@WC, le meilleur endroit pour le lire : à toi aussi bienvenue par ici! :) Tu sais que quand j'ai lu ton nom de blog, j'ai cru que c'était une pub. Mais non, c'est un vraiiiii blog. Bien sympa d'après ce que j'ai vu en plus :) Et je suis d'accord, on est bien dans cet endroit pour lire aussi :p
Bon sinon. Totalement d'accord avec toi, une fois qu'on est ferré, impossible de le lâcher ^^

@Sol : tiens salut toi, ça faisait longtemps :) A juste titre ce nom te vient à l'esprit. Alors ce n'est pas LE même. L’œil de la lune c'est le 2ème tome de la série qui en compte 5 si je ne me trompe (à vérifier). Tentée?

Écrit par : C'era una volta | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Ah Ah, mdr :) Contente que ça t'aie plu chez nous ;)

Écrit par : WC, le meilleur endroit pour lire | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

why not ! Mais pas dans l'immédiat, je suis pas dans le bon état d'esprit ! ;)

Écrit par : solessor | 24/01/2014

Répondre à ce commentaire

@ WC : il faudra que je mette à profit quelques soirées pour venir m'y balader de manière plus approfondie ;) "nous" donc plusieurs? c'est cool ça ^^

@Sol : ton état d'esprit du moment te porte vers quoi alors?

Écrit par : C'era una volta | 24/01/2014

Répondre à ce commentaire

Wouah, vu ce que tu disais par rapport à ton retard, je ne sais pas pourquoi, j'ai cru que tu n'avais pas aimé le livre et que ta chronique serait négative:)

Écrit par : Aveline | 25/01/2014

Répondre à ce commentaire

Oh sérieux Aveline? J'ai donné cette impression? Tu parles de mon retard sur les chroniques?
Non non j'ai vraiment aimé en fin de compte! J'ai eu du mal à entrer dans l'ambiance mais ensuite, me suis bien laissée embarquer :)

Écrit par : C'era una volta | 27/01/2014

Répondre à ce commentaire

J'avais bien aimé, mais pas au point de continuer l'aventure.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 30/01/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire