Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2015

Dérapages - Danielle Thiéry

dérapages,danielle thiéry,forme de progéria?,manipulation génétique,savant fou,lenteurs administratives chez la police,organisation secrète russe,lait et séquestrationLes produits laitiers sont nos amis pour la vie (ou pas)...

Un cadavre de bébé aux traits de vieillard sur une plage du Nord, une jeune femme sur Paris à qui son bébé est enlevé et à qui on laisse en remplacement un bébé difforme et rabougri à nourrir au sein, une ado qui débarque de l'Eurostar en provenance de Londres traumatisée et qui n'est autre que la fille adoptive du Commissaire divisionnaire Edwige Marion. Tout semble lié à une sombre histoire de manipulation génétique et au brillant généticien, Sasha Azonov.
Edwige Marion et son équipe vont avoir fort à faire pour y voir clair dans cette histoire.


Malheureusement, ça n'a pas été mon cas. Rapidement, j'ai dénoué les nœuds de l'intrigue et compris à la fois de quoi il retournait et qui était impliqué dans cette affaire. Pourtant l'idée de départ en elle-même avait de quoi séduire, dommage qu'elle se soit perdue dans les méandres de l'enquête et la confusion des relations entre les uns et les autres.
Un certain nombre de choses m'ont fait tiquer dans cette enquête outre la prévisibilité des évènements, à commencer par les nombreuses incohérences, contradictions et autres non sens présents dans la grosse moitié du livre (ma binôme de lecture, Soundandfury, les a méticuleusement relevés et vous en parlera certainement dans son article).
Pour ma part et en exemple, je n'en citerai qu'une : [SPOIL : E.M. est chez elle, au téléphone avec V. qui se trouve en un certain lieu afin de veiller sur N., E.M. entend du bruit, raccroche le téléphone, descend et trouve dans sa cuisine une telle qui finit par lui dire qu'elle sort de la chambre de V. avec qui elle faisait crac-crac, V. débarque finalement dans la cuisine... WTF?! A moins que V. n'ait des pouvoirs de téléportation, qu'on m'explique comment elle peut soudain être là dans la maison...].
Donc il y a ça, mais il y a aussi tous ces moments où vous attendez que la flopée d'inspecteurs, policiers de France et de Navarre finissent par percuter sur des indices qui sauteraient aux yeux d'un aveugle et devraient leur permettre de résoudre quelques-unes des énigmes auxquelles ils sont confrontés. Mais non, non, ils sont là, ils touchent du doigt le truc puis ils laissent tomber, puis y reviennent encore et encore. Rageant ce manque de perspicacité qui surprend et agace au vu de l'expérience de la plupart de nos enquêteurs...
En attendant, dans l'équipe adverse des méchants (sorte de mafia russe), l'organisation est quasi sans faille anticipant les faits et gestes de nos policiers et les faisant gentiment tourner en bourrique.
Après, je sais pas, peut-être est-ce ainsi dans la réalité : forces de police et inspecteurs bien largués, communication/recoupement des indices entre les services aléatoire et approximatif avec en face une organisation criminelle à la pointe (petits moyens vs gros moyens).
J'avoue aussi que les nombreuses références au passé d'Edwige Marion et son rapport plein de sous entendus avec les membres de son équipe ont fini par me frustrer mais, là, il ne faut peut-être pas spécialement en tenir rigueur à l'auteure (j'avais qu'à lire les 10 premiers opus des aventures de la Commissaire!).
La fin m'a paru un peu bâclée, un dénouement qui manque de peps, pas de grande révélation. Je dirai même qu'arrivée à la toute fin de cette histoire, il m'a semblé que l'auteure avait fait bien peu de cas de certains des protagonistes, expédiant plus que rapidement les faits les concernant.

Côté écriture, quelques propos sexistes et des réflexions qui m'ont fait bondir.
Une ribambelle de personnages homosexuels (presque trop pour le coup) qui m'a fait me demander pourquoi ce choix (mais à la rigueur pourquoi pas me direz-vous).

Toutefois, certains personnages m'ont donné envie d'en savoir un peu plus à leur sujet et si dans ce titre, la plume de l'auteure est victime de nombreuses maladresses (à se demander si relecture et correction il y a eu), tout n'a pas été sans intérêt. Une certaine tension est là du fait de quelques passages à suspens captivants, un certain attachement à quelques personnages, un certain intérêt pour la personnalité d'Edwige Marion aussi. Mais encore une fois, et c'est un regret, rien qui ne fasse de ce policier un souvenir mémorable.

J'ai malgré tout envie d'aller (si l'occasion se représente) vers un des premiers romans de l'auteure pour voir ce qu'il en est de ce quelque chose qui dans son style ne m'a pas complètement rebutée. Et pourquoi pas lire un jour aussi le 1er opus des aventures d'Edwige Marion.

Merci à Babelio et les éditions Versilio de m'avoir fait découvrir cette auteure.

Commentaires

Le résumé m'horrifie un peu je dois te dire, sans doute parce que c'est lié à des bébé et ton avis mitigés me confirme que ce livre n'est pas pour moi :) Merci de la présentation. *Marie*

Écrit par : Les sorcières | 19/06/2015

@Les sorcières : tiens ça faisait longtemps, rebienvenue par ici *Marie* :)
Les "bébés" en question ne m'ont pas interpelée plus que ça, d'autres choses dans l'intrigue prennent le devant de la scène pour qu'ils nous touchent réellement.
Peut-être tu pourrais te faire un autre avis sur ce titre en lisant des avis bien plus positifs ^^

Écrit par : c'era una volta | 19/06/2015

T'inquiète, *Marie*, les bébés ne font vraiment que passer... Comme beaucoup d'autres persos dont on s'inquiète peu du devenir. A moins que ce soit pour le volume suivant?

Ah, C'era, je m'incline devant ta délicatesse. " la plume de l'auteure est victime de nombreuses maladresses". En comparaison j'ai honte de mes gros sabots!

Écrit par : soundandfury | 19/06/2015

Je comprends que tu n'aies pas aimé.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 21/06/2015

C'est toujours un peu dommage quand la déception pointe le bout de son nez... Disons qu'il aura eu le mérite de susciter de chouettes échanges entre toi et Soundandfury ;)

Écrit par : Lupa | 01/07/2015

@Sound : sérieusement tu crois qu'il pourrait y avoir une suite à cette enquête-ci?
Peut-être que j'ai peur de m'attirer les foudres des copains policiers de l'auteure :p Non sérieusement, ça n'apporte rien à l'avis de casser l'auteure juste parce qu'on est déçu de sa lecture. Et tu ne l'as pas fait non plus, tu es juste un peu plus tranchante dans tes propos mais rien de méchant non plus (tu justifies sans doute même mieux que moi -par des exemples- ce qui t'a déçue).

@alex : parce que tu l'as lu ou parce que les arguments sont là pour justifier? ^^

@Lupa : exact parce que les ingrédients étaient là pour que ce soit un chouette moment bien prenant (et il y a eu quelques passages prenants).
Des échanges intenses!

Écrit par : c'era una volta | 01/07/2015

J'aime beaucoup cet auteur et j'aimerais bien lire celui-ci :)

Écrit par : Léa Touch Book | 13/07/2015

Léa : eh bien je n'ai malheureusement pas choisi le bon roman pour faire ma connaissance de l'auteure...

Écrit par : c'era una volta | 14/07/2015

Les commentaires sont fermés.