Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2015

Le Trône de Fer, Intégrale 1 : A Games of thrones - George R.R. Martin

Le trône de fer, intégrale 1 : a game of thrones, george r.r. martin, "fantasy" médiévale et géo-politique, jeux de pouvoirs puissance 10, intrigues, complots, querelles intestines, trahisons, le grand ch'Nord, chaises musicales, l'hiver se fait attendre, Team StarkUne main à prendre

Robert Baratheon, roi des 7 couronnes, déboule avec femme et enfants à Winterfell, domaine des terres du Nord, afin d'y venir quérir en urgence son ami et ancien compagnon d'armes, Eddard Stark, comme nouvelle Main du Roi, le précédent ayant péri de manière obscure.
Stark, bien qu'hésitant à quitter sa famille et appréciant peu le Sud et les manigances de la reine Cersei et du clan Lannister, décide d'honorer la charge qui lui est confiée et laisse Robb, son aîné, diriger Winterfell. Sansa, sa fille aînée, promise à Joffrey Baratheon, et sa cadette Arya l'accompagneront.

Il laisse aussi, John Snow, son bâtard, mais ce dernier ne pouvant ni suivre son père à Port-Réal, ni rester à Winterfell, préfèrera prendre l'habit noir et s'enrôler au côté de son oncle Benjen Stark dans la Garde de Nuit, un ordre qui veille sur le Mur du Nord, où d'étranges faits sont constatés depuis quelques temps.

Par delà la mer, à l'Est du Westeros, Viserys Targaryen, descendant du roi déchu, veut reprendre le royaume des 7 couronnes à Baratheon l'usurpateur. Il arrange le mariage de sa jeune sœur, Daenerys, avec le Khal Drogo, puissant seigneur  Dothraki et maître d'une armée de 40 000 guerriers, dans l'espoir de les allier à sa cause.

Le Royaume des 7 couronnes s'apprête à vivre des heures troubles et la devise des Stark, l'hiver vient n'a jamais été aussi inquiétante.


Offert pour un anniversaire symbolique que je ne pensais, aux heures sombres, jamais fêter, je m'étais lancée à corps perdu dans la lecture de cette intégrale 1 du Trône de fer pour, au final, l'abandonner après 200 et quelques pages, au profit d'autres lectures qui de fil en aiguille me tinrent 4 ans éloignée de lui (un délai à la fois long et court).
Ce n'est que récemment, à force de le voir revenir sur le devant de la scène, que j'ai fini par craquer et me décider à le reprendre. La carotte pour se faire étant le visionnage de l'adaptation TV, Game of Thrones, postérieurement à la lecture du roman!

Dois-je le dire maintenant là, tout de suite, que je me mords les doigts de ne pas l'avoir poursuivi à l'époque parce que :

-1 : j'aurais probablement déjà englouti tous les intégraux (probabilité 70%)
-2 : le risque de spoil (à cause de la série notamment) ne serait pas aussi intense à chaque coin de pages d'internet (vive ma nièce et ses statuts facebook. :'( Mais je lui pardonne c'est ma nièce hein)
-3 : moi aussi, j'en serais à la dernière saison de la série et comprendrais tous les sous-entendus qui foisonnent sur la toile! (hein? pas compris... mode frustration activé!)

Mais en même temps, voyons les points forts :

-1 : je ne me morfonds pas au fond d'une grotte en attendant la suite (hey George, c'est pour quand?!!!)
-2 : j'ai 5 saisons à m'enfiler "à la suite" sans languir comme une dingue pour savoir ce qui va se passer après les rebondissements de malade à la fin de chacune d'elles ^^ (oh wait, je lis les livres avant donc...)
-3 : pour mon dernier anniversaire, Sound m'a offert les intégraux 2 et 3 !!! (ça c'est plus que bon :D )

le trône de fer,intégrale 1 : a game of thrones,george r.r. martin,"fantasy" médiévale et géo-politique,jeux de pouvoirs puissance 10,intrigues,complots,querelles intestines,trahisons,le grand ch'nord,chaises musicales,l'hiver se fait attendre,team stark

Alors? Trêve de blabla, entrons dans le vif de mon avis.

George R.R. Martin nous offre un début de saga (l'intégrale 1 correspond pour la version française découpée à : Le Trône de fer et Le donjon rouge) extrêmement prenant mais non exempt de petits défauts fort bien rattrapés par la qualité globale du récit et de son (ses) intrigue(s).

Comme points d'achoppement, je parlerai de l'entrée en matière. Il m'aura fallu une bonne centaine de pages pour réussir à me dépêtrer de la multitude des informations livrées par l'auteur sur l'univers et ses déjà nombreux personnages. J'ai trouvé cela trop dense, presque trop riche et ne facilitant ni l'accroche du lecteur aux prémices de l'histoire, ni d'intérêt particulier pour les personnages. Sentiment de confusion qui heureusement n'a pas persisté par la suite.

Vient ensuite selon moi, un certain déséquilibre dans l'alternance des récits ou plutôt dans son agencement. Si l'intrigue principale liée aux Stark, notamment celle d'Eddard à Port-Réal, ou celle mettant en scène Tyrion Lannister et Catelyn Tully m'a tenue en haleine de bout en bout par leurs rebondissements, j'avoue avoir eu peu d'entrain pour les péripéties de Daenerys et de son frère. Et alors que je vivais des moments palpitants en Westeros, je voyais surgir presque en soupirant la part de récit consacrée aux descendants Targaryens. Et, ce n'est qu'à de rares moments, clés dira-t-on, qu'une étincelle d'intérêt jaillissait. Daenerys n'a que peu suscité mon empathie (même si j'ai fini par lui reconnaître un courage certain), son frère Viserys aura au moins réussi à m'horripiler!

Je regrette en outre, que George R.R. Martin ait pris le contre-pied de ne pas donner plus de poids à Bran Stark. Voilà un personnage qui s'annonçait prometteur mais dont l'attrait est retombé comme un soufflet, car si l'auteur s'en sert de levier pour un des majeurs conflits opposant les Stark aux Lannister, on sent qu'il a eu du mal à savoir quoi en faire par la suite.

Mais tout ceci n'empêche pas de se plonger, passé ce début compliqué, dans les innombrables évènements qui jalonnent nos récits. Petit à petit, de multiples intrigues se font jour, alliances et contre-alliances, coups de poignards au propre comme au figuré. L'escalade du pire (bien avant le meilleur) ne semble jamais vouloir s'arrêter. Des têtes tombent au grand dam du lecteur, d'autres le font jubiler.
George R.R. Martin est un romancier et scénariste hors pair, il n'hésite pas à malmener ses personnages, peu importe l'amour des lecteurs pour eux, comme dans la vie, bons ou méchants trépassent à égale mesure (enfin presque).

George R.R. Martin a soigné son univers médiéval, son monde. Il est vaste à souhait, en partie dévoilé, sombre, mystérieux et inquiétant par-delà les frontières du Westeros. Je ne sais si mon attachement à certains personnages est responsable de mon attachement à leurs terres, mais toujours est-il que le Nord et Winterfell m'ont bien plus plu que Port-Réal ou les terres Dothraki.
La description du Val d'Arryn était par ailleurs superbe.
Les mœurs, "us et coutumes", du peuple Dothraki sont particulièrement bien réfléchis.

Mais la qualité principale de cette intégrale 1 est ses personnages. Il y en a pour tous les goûts : bons, méchants, ambivalents, attachants, foncièrement repoussants, inquiétants, intrigants, vilains, séduisants... Que sais-je encore?
Ils sont riches, fouillés psychologiquement, tellement détaillés qu'on se les imagine sans mal. Et dans une même famille, on peut trouver le pire et le meilleur. Je me suis attachée à Eddard Stark, homme d'honneur si bon mais si naïf aussi, à la jeune Arya, fougueuse, espiègle, insoumise. Je me suis attachée encore à Jon Snow, le bâtard, réfléchi, amical, ténébreux, un compagnon hors pair pour ses frères de la Garde de nuit.
Il y a aussi Tyrion Lannister, petit par la taille mais grand par la pensée (c'est facile mais tellement vrai) et totalement charismatique. Ces propos et réparties m'ont séduite.
Je réserve mon avis pour certains... D'autres encore n'auront suscité que mépris, agacement, colère, méfiance et haine (oui jusque-là! J'en appelle aux foudres du Ciel sur leurs têtes!!! Grrrraou).

L'alternance des points de vue (chaque chapitre est consacré à un personnage) est bien vue et permet de s'approprier les évènements qui sont liés à un tel ou un tel. Il n'y a que l'intrusion des parties consacrées à Daenerys qui m'impatientaient tant je voulais revenir en Westeros.

Je n'ai que peu ressenti de temps morts pendant ma lecture tant les rebondissements sont nombreux. Il ne cesse de se passer quelque chose. L'auteur nous abreuve d'informations, indices, faisant monter la pression et laissant entendre que tout peut être remis en question, propice à complications, drames...
Le roman n'est pas dénué de violence, il est par bien des points tragiques et il est surtout très crédible.

La fin est sombre et dramatique, épique même et je suis bien curieuse de savoir ce qui va advenir de nos protagonistes. D'autant plus que ce qui a trait à la fantasy ne fait qu'être évoqué, sous-entendu (bien que la fin de cette intégrale les mettent indéniablement en avant). Mais il n'est pas question d'elfes ou d'orcs, et si des éléments propre à la fantasy ou au fantastique sont déjà là (et je ne doute pas qu'ils seront bien plus exploités par la suite et justifieront l'appartenance du Trône de Fer au genre fantasy médiévale), George R.R. Martin nous offre surtout un roman savoureux pour ce qui est des jeux de pouvoir, complots politiques en tout genres et autres manigances et tout ça dans un cadre sublime.

L'hiver vient et, croyez-moi, après des semaines de canicule et forte chaleur, je suis pressée de le voir arriver!

"Laisse les sots voir que les mots te blessent, et leurs quolibets ne te lâcheront pas. S'il leur plaît de te donner un sobriquet, prends-le, approprie-le-toi. Dès lors, ils seront désarmés."

"Lorsqu'on s'amuse au jeu des trônes, il faut vaincre ou périr, il n'y a pas de moyen terme."

"Connais ceux qui te suivent et fais-toi connaître d'eux. Ne leur demande pas de mourir pour un étranger."

"Dans nos veines coule toujours le sang des Premiers Hommes, et nous croyons fermement que celui qui prononce une sentence doit en personne l'exécuter. Si tu t'arroges la vie d'un homme, tu lui dois de le regarder dans les yeux et d'écouter ses derniers mots. Si cela t'est insupportable, alors peut-être ne mérite-t-il pas de mourir..."

Petite aparté sur la série TV : Je n'ai vu que quelques épisodes, mais je la trouve assez fidèle à ce que j'ai lu. Mis à part une différence dans la chronologie des évènements liés à l'un ou l'autre des personnages. Ah et j'ai noté aussi certaines divergences dans les actions et propos de certains protagonistes, cela donne une portée et une vision différentes de leurs agissements, modifie aussi leur perception.
Globalement, je trouve que la plupart des personnages collent bien à l'image que je m'en suis faite dans le roman.
La série est aussi plus crue dans ce qu'elle montre côté "sexe", même si à la lecture on se représente bien déjà les scènes en question.
Si le côté visuel de l'univers est un vrai plaisir, je me dis déjà que je suis heureuse d'avoir commencé préalablement à la série, le roman. Il est bien plus profond, les personnages sont bien plus intéressants et marqués et l'histoire plus intrigante.

Commentaires

il faut tenir au début et après ça se lit tout seul.

Écrit par : Mariejuliet | 28/07/2015

Répondre à ce commentaire

Aaaah! J'aimerai découvrir cette intégrale encore pour la première fois!
Tu vas être surprise par la suite! :D Par des personnages et par des situations! Tu n'es pas au bout de tes peines! Je te souhaite une bonne continuation dans cette excellente saga!

Écrit par : Camille | 28/07/2015

Répondre à ce commentaire

je le lirai un jour, c'est sûr, j'en ai très envie, mais j'ai en même temps peur de me lancer tellement ça me paraît riche et dense. Je pense qu'il faut que je trouve le bon moment. ^^

Écrit par : Cledesol | 29/07/2015

Répondre à ce commentaire

C'est curieux car tu n'es pas la première à souligner les difficultés de départ … que je n'ai absolument pas ressenties. Au contraire, je suis entrée dans l'histoire sans problème.
Comme toi au début j'ai préféré le Nord et Winterfell et pas vraiment accroché sur Daenerys (bon pour moi ça n'a toujours pas changé même si je soupçonne qu'elle a un rôle des plus importants à jouer).
J'avais aussi énormément apprécié l'univers mis en place et l'alternance des personnages ; au point si j'ai bonne mémoire d'avoir lu la suite très vite.

Par contre, contrairement à toi, j'ai calé sur la série TV qui m'a ennuyée et dans laquelle j'ai trouvé que la violence et le sexe étaient trop mis en exergue par rapport à l'intrigue. Donc me suis arrêtée à la saison 1.

Écrit par : Mypianocanta | 29/07/2015

Répondre à ce commentaire

J'ai lu les douze premiers tomes en version découpée bien avant de voir la série et j'en garde de très chouettes réminiscences ! Plus les épisodes de la série TV avancent et moins j'y adhère contrairement aux romans ^^ J'ai l'impression que c'est une surenchère de sexe et de violence beaucoup plus "trash" que ce que G.R.R. Martin a écrit (même s'il ne fait pas dans la dentelle, hein ^^), où alors mes souvenirs de lecture se sont édulcorés entre-temps... J'avais lu qu'il s'est inspiré de la saga des Rois maudits de Maurice Druon, et c'est finalement bien le jeu des pouvoirs, les intrigues politiques et les personnages charismatiques qui font toute la force de cette saga, bien plus que son côté fantasy assez sobre il est vrai ! Mais tu verras, ça va quand même se corser de ce côté-là aussi ;) Beau billet, fidèle, et tellement enthousiasmant qu'il me donne terriblement envie de continuer la saga ! En souhaitant de tout cœur que ces heures sombres soient définitivement derrière toi... Baci :)

Écrit par : Lupa | 29/07/2015

Répondre à ce commentaire

Lu l'avant dernier tome paru, mais il y a de fortes différences avec la série télé.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 29/07/2015

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré ce premier tome. Les autres intégrales m'attendent avec impatience. *Marie*

Écrit par : Les sorcières | 09/08/2015

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré les intégrales 1 et 3 mais les autres c'était vraiment trop long...
J'ai hâte que cela bouge vraiment en fait et qu'on connaisse la fin x)

Écrit par : Léa Touch Book | 09/08/2015

Répondre à ce commentaire

Hou Hou, Même avis que Léa, l'auteur joue un peu la montre, certaines longueurs. Cela étant dit cela reste une belle production.... Merci pour ta chronique @bientôt, Grybouille.

Écrit par : Grybouille | 09/08/2015

Répondre à ce commentaire

@MJ : c'est ce que j'ai constaté ^^ Et c'est souvent une bonne chose de persévérer :)

@Camille : merci et merci de me donner l'envie de poursuivre cette série par tes propos énigmatiques :p

@Clédesol : tout vient à point à qui sait attendre :) Et puis tu as déjà entamé L'Assassin Royal alors, une série après l'autre.

@Mypi : Passé ce fameux départ, on se rejoint sur le reste et c'est ce qui compte au final :) Je ne m'attends pas à ce que la série me transporte plus que le roman lui-même. C'est ce dernier que je privilégie! La série c'est pour le fun, on verra bien s'il perdure :)
Quant à Daenerys, je ne m'inquiète pas trop de son cas pour le moment car j'ai déjà plein d'autres personnages qui m'occupent l'esprit sur cette série. Je me doute quand même qu'elle va jouer un certain rôle dans les conflits présents et à venir. Reste à savoir lequel ^^

@Lupa : les 12 premiers, ça fait quoi en version intégrale? 4 premiers tomes au moins non? Pas mal dis donc! J'ai des heures et des heures de lecture avant de te rattraper :) Pas plus mal, tu me donneras certainement envie de continuer sur ma lancée au fur et à mesure de mes (ou de tes) publications ou même nos échanges sur la série :)
Concernant le côté trash de la série, je n'en suis pas particulièrement surprise.. la tv à ce défaut de vouloir toujours surenchérir côté sexe et violence... Et tant qu'il y aura des gens pour valider ce concept et en redemander, ce sera ainsi.
Je m'attache de mon côté, comme tu le soulignes si bien à tout ce qui concerne les "jeux de pouvoirs" et autres trahisons. Les personnages charismatiques... je suis préparée à les voir aller et venir, disparaître même. G.R.R. Martin est cruel sur ce point, il malmène nos petits coeurs :p
Mes heures sombres... il faut qu'elles soient derrière moi parce que j'ai plein de livres à lire et choses à faire! :)

@Alex : tu es donc toi aussi bien avancée dans la série. Pas trop impatiente de lire la suite?
J'ai noté, oui, ces différences...

@Marie de Les Sorcières : nous nous retrouverons peut-être sur la lecture croisée d'un prochain intégrale :) Curieuse de savoir ce que tu en diras...

@Léa : impatiente? ^^ J'espère que ces longueurs que tu soulignes ne me rebuteront pas trop...

@Grybouille : salut petit hibou :) En même temps, sur de longues séries comme celle-ci ou d'autres en fantasy, n'est-ce pas souvent ce qui se passe? Et ces longueurs que nous trouvons, ne sont-elles pas l'unique reflet de notre impatience à connaître une fin que nous finissons peut-être par regretter ensuite car elles signifient la fin de l'immersion dans cet univers que nous avons tant aimé suivre durant des mois, voire des années :)
Enfin, il faut bien une fin à toute chose ^^

Merci à tous de vos commentaires!

Écrit par : c'era una volta | 18/08/2015

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas réussis à le finir... c'est un regret mais bon ce n'est mon genre de lecture c'est tout :)

Écrit par : Anne-Charlotte | 22/08/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire