Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2018

Le voyage de Simon Morley - Jack Finney

le voyage de simon morley, jack finney, voyage dans le temps, new york années 90 vs new york fin XIXème, no machine, auto-hypnose, very nice tripTrip advisor

Simon Morley mène une vie tranquille à New York mais sans grand éclat. Lorsqu'un homme, représentant une société secrète, l'aborde avec une proposition un peu particulière, Simon hésite d'abord puis finit par se laisser tenter. Le job qui lui est proposé paraît tout à fait invraisemblable, voire surnaturel et pourtant, il va bouleverser sa vie de manière bien réelle. Et peut-être pas que la sienne.


Fermez les yeux, respirez lentement et imaginez que vous vous réveillez dans une ville que vous aimez particulièrement, à une autre époque. Dans le New York de 1882 par exemple...
Ça tombe bien, c'est justement là que Simon Morley va se retrouver transposé. Transposé? Oui c'est cela. Le voyage dans le temps que va expérimenter cet homme ne fait appel à aucune machine, il est simplement initié par une aptitude cérébrale hors du commun à se projeter dans le passé.

Recruté par une S.A., Simon se prête au jeu de divers tests et cours particuliers avant d'apprendre qu'il va participer à un programme ultra secret de voyage dans le temps. Pas d'avancées technologique ou scientifique à proprement parlé, le professeur à l'initiative de cette expérience est persuadé qu'il suffit de replanter le décor tel qu'il était à un instant T, d'immerger le cobaye aux meilleures dispositions dans ce décor et, après une séance d'auto-hypnose, voilà le retour dans le passé effectif.
Cela paraît dingue et pourtant, contre toute attente, un homme va réaliser ce rêve fou. Cet homme c'est Simon Morley.

A partir de là, croyez-moi, pas moyen de lâcher ce roman. Immersion totale. Le récit de ce voyage dans le temps, dans le New York de 1882 (une exigence de Simon dont je vous laisserai découvrir la raison) est hyper détaillé, étayé de dessins, photos qui le rendent tout à fait authentique. L'auteur a construit son roman sur des bases historiques réelles.
Page après page, j'ai eu le sentiment de vivre l'expérience avec Simon, de voir, entendre et respirer le New York de 1882 comme si j'y étais. Je me suis sentie étourdie par cette plongée dans le passé. J'ai intérieurement et à l'unisson de Simon été époustouflée, chamboulée par l'époque.
Mais quel beau voyage bon sang!

Lire ce roman ça a été comme si je retournais à New York pour la troisième fois, tout en le redécouvrant totalement et différemment. Connaître la ville et les quartiers dont il est question dans le roman m'a certainement garanti une immersion encore plus forte et véridique, mais croyez moi cela n'enlève rien au talent de Jack Finney. Je suis persuadée que même sans cette "connaissance" de la ville, le voyage reste beau et saisissant.

Ce voyage ne serait par ailleurs rien sans l'intrigue qu'il sert. Elle ajoute un peu de piquant et de tension au récit. Elle provoque sa part de réflexion aussi.
La comparaison entre le passé et le présent ouvre la porte à bon nombre de considérations, notamment sur l'environnement et notre qualité de vie. On pèse et soupèse les pour et les contre du "c'était mieux avant".
Le voyage dans le temps en lui-même amène son lot de questions d'ordre éthique et moral.

Cette histoire ne serait rien non plus sans ses personnages. Ils ont de la profondeur, un brin de complexité, sont extrêmement sympathiques pour certains, d'autres... Les liens qui se nouent, dénouent, les visages croisés laissent une trace.

J'ai refermé ce roman avec le sourire et une certaine nostalgie. Celle d'avoir quitté un ami qui m'aurait invitée à vivre une expérience formidable, un rêve que l'on voudrait prolonger. Je ne peux que vous exhorter à le vivre et à découvrir la belle plume de Jack Finney.

"Les visages d'aujourd'hui sont différents ; beaucoup plus uniformes, biens moins animés. Dans les rues de 1882, j'avais croisé la misère humaine telle qu'on la voit encore de nos jours ; j'avais vu la dépravation, le désespoir et la cupidité. Sur le visage des enfants, j'avais lu la dureté prématurée qu'exprime à présent celui des jeunes de Harlem. Mais il y avait en outre, dans les rues d'autrefois, un sentiment d'excitation qui n'existe plus aujourd'hui."

"Il y avait toujours des conséquences, dans quelque avenir que ce soit, à tout acte commis dans le passé. Affecter le cours d'un événement dans mon époque à moi, c'était aussi altérer l'avenir de manière inimaginable ; et pourtant, c'était ce que nous faisions tous à chaque instant de notre vie."

"Einstein l'a dit pour lui-même. Pour lui, nous sommes les passagers d'une barque sans rames dérivant au fil d'un cours d'eau sinueux. Autour de nous, nous ne voyons que le présent. Quant au passé, il nous est dissimulé par les méandres de la rivière. Mais il n'en est pas moins là."

Merci aux Editions Folio (Club Folio SF) pour cet inoubliable voyage!

le voyage de simon morley, jack finney, voyage dans le temps, new york années 90 vs new york fin XIXème, no machine, auto-hypnose, very nice trip

Commentaires

Oh tu donnes sacrément envie de le lire!

Écrit par : Mariejuliet | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

:) C'est une très bonne chose! D'ailleurs j'ai vu en posant mon avis sur la BBM de LA que Blackwolf, Unchoco, JoyeuxDrille l'avait lu et apparemment apprécié aussi (moi je dis ça, je dis rien hein :p )

Écrit par : c'era una volta | 30/01/2018

J'aimerais bien le lire !

Écrit par : Zina | 31/01/2018

Répondre à ce commentaire

:) Il peut voyager jusqu'à toi ^^

Écrit par : c'era una volta | 31/01/2018

Ça donne envie en effet !

Écrit par : Tigger Lilly | 31/01/2018

Répondre à ce commentaire

Et cela me fait bien plaisir! Merci

Écrit par : c'era una volta | 31/01/2018

Toujours tres attirée par les voyages dans le temps ...je note ! je l'avais déjà repéré ;)

Écrit par : Licorne | 02/02/2018

Répondre à ce commentaire

Je pense qu'il te fera faire un chouette voyage

Écrit par : c'era una volta | 02/02/2018

Un tel voyage me plairait beaucoup, même si contrairement à toi, je ne connais pas la ville qui ne dort jamais ! Tu m'as vendu le billet, en me communiquant le sourire pour aller avec, un package des plus attractifs, merci beaucoup ! Baci :)

Écrit par : Lupa | 03/02/2018

Répondre à ce commentaire

Un sourire c'est presque toujours convaincant n'est ce pas? Nous en reparlerons donc de ce livre ;)

Écrit par : c'era una volta | 04/02/2018

C'est vrai qu'il a l'air très intéressant ce roman (ou alors, c'est la façon dont tu en parles). Je dis pas que je vais l'acquérir rapidement mais si tu insistes, je l'ajouterai à ma wishlist, c'est déjà ça!

Écrit par : Nicolas | 03/02/2018

Répondre à ce commentaire

Il mérite que l'on s'y intéresse je dirais. Merci à toi Nicolas d'avoir apprécié la ballade (de mes mots)
wishlist fissa, ça ne coûte rien ^^

Écrit par : c'era una volta | 04/02/2018

Mandieu, j'étais déjà tentée avec ton mini avis dans l'article juste avant, mais là, j'aurais encore de me jeter dessus tout-de-suite-maintenant ! Ce roman a l'air paraît pour les attentes de lectrice du moment !

Écrit par : NovaBaby | 18/02/2018

Répondre à ce commentaire

ahah :)

Bon, j'ai presque envie de te dire "prudence, c'est avant tout un ressenti personnel, n'y mets pas trop d'attente au risque d'être déçue". Mais pourquoi dirai-je cela? Fonce et laisse-toi porter comme je l'ai été par cette expérience d'un voyage dans le temps différent. Voie à travers les yeux de Simon et que la magie opère!

Merci de ton intérêt :)

Écrit par : c'era una volta/itenarasa | 19/02/2018

Écrire un commentaire