Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2018

Superposition - David Walton

Superposition_David Walton.jpgIci ou ailleurs

Jacob Kelley, ancien chercheur en physique quantique au SCNJ, le super accélérateur de particules du New Jersey, mène une vie paisible avec femme et enfants à Swarthmore où il enseigne maintenant à la fac. Un soir, son ancien collègue et meilleur ami, Brian Vanderhall, débarque chez lui de manière inopinée. Deux ans qu'ils ne s'étaient revus. Jacob sent qu'en ouvrant la porte à Brian, il ouvre la porte aux problèmes.
Il ne se trompe pas, plus rien ne sera pareil.


Qui aurait cru que moi, la noob de chez noob es sciences, ai pu prendre autant de plaisir à lire un roman ayant pour ressort la physique quantique? Vous peut-être, moi pas du tout.
Encore moins quand au bout d'à peine quelques pages, Jacob et Brian ont commencé à converser théorie pancomputationaliste* (ce mot n'est pas sale rassurez-vous).
Mais malgré ma circonspection, en quelques pages, j'étais déjà liée à Jacob Kelley et à sa sympathique petite famille. Puis, rapidement intriguée et happée par la tournure que prirent les évènements.

Un mort, un coupable tout désigné, un procès, une course contre la montre pour infirmer ou pas le meurtre, retrouver des personnes, échapper à la mort. Rien de plus classique n'est-ce pas? Et pourtant, ce qui va donner à ce roman sa saveur originale (sans doute pour certains relative) est l'insertion dans l'intrigue, justement, de la physique quantique et de cette fameuse théorie de la superposition quantique.
C'est bien fait, intelligemment construit et amené avec délicatesse et pédagogie. De sorte qu'il n'est pas besoin d'être un pro dans le domaine, pour en comprendre les tenants et aboutissants. Et surtout, pour comprendre ce que ça implique dans l'histoire que David Walton nous raconte.

Je n'aurai pas la prétention de dire que ce thriller quantique m'a rendue plus intelligente, mais il m'a peut-être rendue un peu moins ignare. Et surtout, il a ouvert mon esprit au champ des possibles d'une "réalité alternative". C'est déjà pas mal non?

Tout ça pour dire que Superposition est un récit plus que crédible, particulièrement prenant et intense. Je vais vous dire, il est même assez rare qu'un livre m'occasionne une réaction épidermique (comme peuvent le faire certains films), et bien ici, certains passages en ont provoquée une.
Qui plus est, il y a dans le récit une véritable intensité narrative, un vrai suspens avec des enjeux importants qui vous font bien serrer les fesses jusqu'à leurs conclusions.

Je ne dirais pas que tout dans ce roman est parfait.
Par exemple, le nœud de l'histoire s'est dénouée un peu trop vite pour moi (ou alors j'ai été très perspicace... Call me modesty). Mais ça n'a pas été défavorable en soi puisque ça n'a pas généré de baisse d'intérêt (et à titre personnel, je ne sais pas vous, mais moi, je me sens toujours très fière de moi lorsque je découvre qui a fait quoi et son mobile :p ).
Par exemple, ce n'est pas le genre de thriller qui se lit en mettant son cerveau en pause, il demande une véritable attention (en tout cas à mon humble niveau). Je ne vais pas vous cacher qu'il m'a fallu, malgré toutes les précautions de vulgarisation scientifique prises par l'auteur, relire des passages de "haute volée" scientifique (selon mon propre baromètre). Heureusement, les exemples venant étayés préceptes et autres théories quantiques sont judicieusement introduits par l'auteur. Ils servent en tout cas à merveille l'intrigue au moment adéquat (mention spéciale à l'histoire de la pièce "pile ou face").

Je dirais que ce qu'il faut retenir de Superposition, c'est qu'il s'agit vraiment d'un bon thriller SF.
Il ne faut pas non plus croire que le côté SF ne se vaut que par rapport à la physique quantique, le roman comporte d'autres éléments propres au genre.
Après qu'il soit quantique, je ne sais pas si ça a une importance si fondamentale pour la majorité des lecteurs.
Est-ce que ça en a plus que d'avoir affaire à des personnages bien construits et attrayants? Plus important que sa crédibilité (je n'ai pas dit véracité hein)? Plus que de savoir que sa construction narrative est bien pensée (alternance des voix et de l'espace-temps).

Les faits sont là, David Walton nous livre un page-turner au rythme haletant, un roman qui se lit avec envie et plaisir et qui ne souffre aucunement de ce qui en fait sa particularité. C'est tout ce qui m'a importé et c'est pourquoi il emporte mon adhésion.

 

*idée que l'univers ne serait qu'un immense ordinateur quantique, dixit les gars dans le texte

 

"Le vrai monde, le monde quantique, est sombre, terrifiant et dénué du moindre sens."

 

Roland Lehoucq (Président des Utopiales et astrophysicien) a agrémenté cette édition Folio SF d'une postface qui vient éclairer et appuyer les concepts quantiques dont il est question dans le roman. Nul doute que certains sauront en apprécier la teneur!

 

Je remercie les Éditions Folio chez qui ce livre est paru en poche avec pour traducteur, Eric Holstein

superposition,david walton,sf,thriller,thriller quantique,physique quantique,probabilité,champ des possibles ouverts,superposition quantique,ici et maintenant,être ou ne pas être

Commentaires

Un thriller de physique quantique ? Et pourquoi pas....

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 09/10/2018

Répondre à ce commentaire

Ben oui, faut être ouvert à tout (ou presque) :p

Écrit par : itenarasa | 09/10/2018

Une belle chronique qui témoignent d'une lecture appreciee et bien décortiquée.. j avoue qu'en ce moment j ai du mal a me concentrer alors je vais passer mon chemin.. Mais pourquoi pas un peu plus tard

Écrit par : Licorne | 10/10/2018

Répondre à ce commentaire

Ca m'a zappé une partie de mon message.. il ne faut pas que je mette des smileys.je voulais preciser que le ton de ton billet est toujours aussi frais et plaisant. Bisous ma cera

Écrit par : Licorne | 10/10/2018

Répondre à ce commentaire

Merci Lili.
Il faut parfois savoir adapter ses lectures à son état d'esprit du moment. Tu fais bien de passer ton tour, si tu ne le sens pas pour tout de suite.

Écrit par : itenarasa | 10/10/2018

Mais c'est quoi ce mot ? 0_o Tu veux nous apprendre une nouvelle langue ? :D
Ouvrir mon esprit au champ des possibles d'une "réalité alternative" : voilà une perspective qui me botte bien ! D'autant que je n'ai aucun thriller quantique à mon actif (honte à moi !), et que je suis une brêle dans ce domaine.
Merci de me pousser vers de bonnes cogitations, je le mets direct dans ma WL, ça va fumer hé hé ;-)

Écrit par : Lupa | 10/10/2018

Répondre à ce commentaire

Tu parles du mot Quantique ou de Superposition quantique? :p
Moi aussi je suis une brêle t'inquiète. Il se lit facilement ceci dit. Enfin, comment dire, j'ai eu le sentiment que ça coulait tout seul comme lecture.
Je vote pour la réalité alternative aussi! (Quelques trucs à me débarrasser pour une version améliorée ^^). On se comprend hein ^^
Si tu le veux, fais le moi savoir!

Écrit par : itenarasa | 10/10/2018

Je parle du panscreugneugneu ;-D
Oui, on se comprend 5/5, j'ai une liste longue comme la muraille de Chine de côté, y'a du taf ;-)
Merci pour la proposition, mais je cède ma place à Tigger Lilly avec plaisir, je privilégie le format numérique :)
La couv' a un petit côté pulp, non ?

Écrit par : Lupa | 11/10/2018

ah mais ouiiiiii :p (j'étais restée bloquée sur le com ^^ )

Pas mal le terme n'est ce pas? à lui tout seul il te retourne le cerveau.
Je suis bête oui, c'est vrai format numérique pour toi. Excuse moi!
;)

Elle pète pas non plus aux yeux mais un peu colorful oui.

Écrit par : itenarasa | 13/10/2018

Il a l'air sympa :D
Une postface de Roland Lehoucq en prime !
Par contre c'est moi ou la couv est hyper chelou ? XD

Écrit par : Tigger Lilly | 10/10/2018

Répondre à ce commentaire

Il a l'air et la chanson ^^ Ça pourrait te plaire.
Je peux te le filer aux Utos si miss Lupa au dessus ne le veut pas :)

Me suis dit à peu près pareil au sujet de la couverture. Mais elle fait complètement sens par rapport au contenu (à part les tenues qui sont chelous oui :).)

Écrit par : itenarasa | 10/10/2018

Tout pareil mais pour le titre j'aurais opté pour "Ici ET ailleurs". ;)

Écrit par : Nicolas | 10/10/2018

Répondre à ce commentaire

Oui c'est vrai, mais ce serait dommage de tout dévoiler dès le titre du billet... :p

Écrit par : itenarasa | 10/10/2018

Certes, mais ce n'est pas comme si c'était la chute de l'histoire.

Écrit par : Nicolas | 11/10/2018

Effectivement ^^ (mais n'empêche ^^ )

Écrit par : itenarasa | 13/10/2018

Vous avez dit concentration nécessaire ? Je vais attendre un peu avant de voir si je me penche sur son cas, ça ne me tente pas trop mais on verra bien !

Écrit par : shaya | 15/10/2018

Répondre à ce commentaire

Oups pardon Colette, j'ai oublié de te répondre...

Ben écoute, à titre perso j'ai eu besoin de restée bien concentrée sur certains passages ^^ Mais pour autant, il se lit avec un sentiment d'aisance prononcé (c'est paradoxal mais voilà)

Je te redis à toi, ce que j'ai dit à Tigger Lilly, si tu veux, je peux l'emmener et te le passer aux Utos. Sans soucis et sans obligation de retour ^^

Écrit par : itenarasa | 17/10/2018

Écrire un commentaire