Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2018

Les aventuriers de la mer (tome 2) : le navire aux esclaves - Robin Hobb

Les aventuriers de la mer,Tome2_Robin Hobb.jpgFait mousser

Kyle Havre s'est rendu maître de la Vivacia au détriment de sa belle sœur, Althéa Vestrit. Tout à ses plans égoïstes, il a embarqué de force son fils ainé, Hiémain, à bord du vaisseau fraîchement éveillé. Mais les désirs du père ne sont pas ceux du fils.
Alors que son neveu rêve de prêtrise, Althéa, plus esseulée que jamais, embarque incognito sous les traits d'un mousse sur le Moissonneur, un navire abattoir. Kyle Havre l'a mise au défi de prouver ses aptitudes de marin. Quoi qu'il lui en coûte, si elle veut prendre un jour les commandes de la vivenef de son père, elle doit gagner ses galons.
 


Embarquement immédiat, embarquement immédiat!

Information à destination de l'équipage de la Vivacia et du Moissonneur : à bord tu en chieras et te plaindre, geindre, tu ne pourras. Obéissance à tes supérieurs (aussi cons soient-ils) tu devras. La vocation de marin tu épouseras (Hiémain, chuuuuut, on a dit pas de revendications!). Il est à noter que le titre de "fils-de", "fille-de" ne sera d'aucun secours (au contraire). Hissez oh!

Cette petite introduction pour vous poser l'ambiance du roman. C'est tendu (de la voile) et ce n'est pas peu dire.
Il règne dans ce deuxième tome une tension de tous les instants.

Alimentée par un conflit père-fils.
Le capitaine a décidé que son fils apprendrait le métier à la dure de chez dure (ah tu ne veux pas être le digne fils de ton père, ben c'est ce qu'on va voir. Gnagnagna JE SUIS TON PERE!).
Rien d'étonnant à ce que le gamin placé au plus bas de l'échelle navale, affichant ostensiblement son désamour pour le métier de marin, portant sur lui sa différence de pensée, doive affronter l'hostilité de la quasi-totalité de l'équipage.

Alimentée par un conflit mère.s-fille.s.
Malta, la fille chérie à son papa (elle...), a pour ambition première de briller sous les feux de la rampe (mais pas celle d'une vivenef). Elle se voit et se veut femme désirée. Un statut qui lui est refusé par sa mère et sa grand-mère, Keffria et Ronica Vestrit ("ouaich t'es pas une tepu ma fille, il en va de l'honneur de la famille" : désolée pour le mot, mais on en est vraiment là). Si les deux femmes s'accordent sur la conduite à tenir face à l'effronterie de cette enfant délurée, elles n'en ont pas moins des choses à régler entre elles. Et notamment sur le partage des responsabilités quant à la gestion des biens Vestrit.

Alimentée par les conflit conjugaux.
Alors que le tome 1er avait vu une Keffria supporter sans remords les décisions prises par Kyle, il semble que ce tome 2 voit la relation harmonieuse du couple se fêler en plusieurs endroits. Keffria, reléguée au rang de potiche soumise au mâle mais, surtout, reniée dans son autorité maternelle (maman dit non mais papa dit oui) va enfin prendre la mesure du monstre qu'elle a épousé (non tu n'as pas épousé le prince charmant, oui c'est un vilain crapaud). Ces gifles à l'égo d'épouse et mère infligées par Kyle sont la meilleure chose qui pouvaient arriver à Keffria. Elles ont le mérite d'avoir enfin réveillé l'orgueil Vestrit qui sommeillait en elle (alleluia, je dépérissais de la voir si soumise).

Alimentée par les enjeux de chacun.e.s
Qu'il s'agisse de prendre ou d'asseoir sa position dans un groupe, dans la famille, dans la société, sur la mer, sur la terre, sous l'eau (dans les airs... ah euh non), ce qui se joue est de l'ordre du devenir.
Le lecteur se fait l'observateur des destins contrariés, des luttes intérieures, des combats individuels et collectifs, des liens aussi qui se tissent dans l'ombre. Et le lecteur se demande, qui de la volonté propre ou de celle imposée décidera du futur de nos protagonistes...

 

Robin Hobb alterne toujours avec autant de brio les récits propres à chacun des héros des Aventuriers de la mer. Elle peut donner l'impression de construire des histoires parallèles sans lien aucun, des histoires qui suivent leur cours (d'eau - hinhin) chacune de leur côté, mais ce serait se fourvoyer que de ne pas comprendre et voir une symétrie commune aux récits de Hiémain/Althéa, Kyle/Kennit, Vivacia/Parangon (et d'autres encore). J'ai vu pour ma part un certain nombre de similitudes dans les évènements qui se sont produits et dans la réaction des personnages. Même si les voies de navigation, les ambitions et les désirs sont différents. Cela n'empêche pas.
Une toile se tisse, construite avec intelligence. Et le lecteur attentif aux détails aura sans doute compris que rien n'est laissé au hasard et qu'il faut regarder par-delà l'horizon.

Évidemment, il va sans dire que ce tome approfondit aussi le lien noué dans le 1er tome entre le lecteur et les protagonistes de l'histoire. Si on écarte (loin, très loin) Kyle et Malta qui vraiment suscitent un rejet viscéral de tout mon être, la quasi totalité des autres personnages emportent ma pleine et entière adhésion.
Hiémain reste à mes yeux LE personnage clé de ce roman. Celui auquel je suis le plus foncièrement attachée. Il me donne l'envie de rester à ses côtés dans cette aventure, de le soutenir envers et contre tous (et surtout contre son père).
Althéa, si elle se dispute, le piédestal d'héroïne, n'a pour moi pas encore donné sa pleine mesure. Son évolution est dans ce tome malgré tout intéressante.
Celle que j'ai pris plaisir à voir s'ouvrir ici et, surtout, montrer un nouveau visage, est Keffria. Je fonde de gros espoirs sur ce personnage.
Je salue une fois encore la force de caractère de Ronica, elle tient les rênes avec courage, se remet même en question doucement au profit de sa fille aînée, mais aussi par rapport à Althéa.
Ambre apparaît de loin en loin, suscitant toujours autant ma curiosité. De même que la représentante du peuple du Désert de pluie qui a fait son apparition dans ce tome.

Il est plaisant de voir des portraits de femmes fortes en littérature. D'autant plus lorsque les romans sont lus par un panel de lecteur.ices de tous âges. Le féminisme de Hobb s'affiche clairement ici. Ses personnages féminins ont de la carrure et prennent leur destin en main (dans ta face le patriarcat).

Côté mâles, je dois avouer une petite faiblesse pour Brashen Trell. Il m'inspire confiance et j'aime sa bienveillance (cachée) envers Althéa.
Quant à notre pirate, Kennit, il a un côté Bâtard de Kosigan pas déplaisant, mais je garde encore un avis réservé...
Tout un tas d'individus font leur apparition, certains auront très certainement une importance dans la suite des évènements. Reste à savoir laquelle...

Enfin que seraient ces Aventuriers de la mer sans les vivenefs?
Que ce soit la Vivacia ou Parangon, ces navires sont des personnages à part entière. Leurs émotions à fleur de coque me touchent. A l'image de certains personnages, ils vivent un destin contrarié. A l'image de certains personnages, ils suscitent la compassion. A l'image de certains personnages, ils semblent abandonnés mais ne sont pas seuls. A l'image de certains personnages, attentes et inquiétudes futures sont présentes.


Vous l'aurez compris Hobb sait ferrer son lecteur, que ce soit par l'histoire ou par ses personnages.
Et comme elle fait bien les choses, elle n'a pas omis de laisser son lecteur sur un cliffhanger propre à susciter l'envie de plonger directement dans les eaux troubles du tome 3 (en même temps, je ne peux que suivre le mouvement).

"Beaucoup, naturellement, pestent et ragent contre l'habit que le destin leur a tissé, mais cela ne les empêche pas de le ramasser et de l'endosser, et la plupart le portent jusqu'à la fin de leurs jours."

"Sa nous enseigne que nul ne peut décider du chemin de vie de quelqu’un d’autre. Même si on enferme sa chair, qu’on lui interdit d’exprimer ses pensées, qu’on va jusqu’à lui couper la langue, on ne peut pas faire taire l’âme d’un homme."

Merci à Lup Appassionata, moussaillon en second sur les mers Hobbiennes, de m'avoir accompagnée durant cette lecture. L'aventure ne fait que commencer et nous réserve encore de bons moments :)
Son avis -> chez Lupa on en dit quoi hein de ce tome 2?

 

le navire aux esclaves,tome2 de les aventuriers de la mer,robin hobb,histoire d'hommes et de femmes et de bateaux,mais pas n'importe lesquels,fantasy,destins brisés,révolte,roman d'apprentissage aussi,c'est pas l'homme qui prend la mer c'est la mer qui prend l'homm

Commentaires

j'ai beaucoup aimé voir Keffria prendre du poil de la bête dans ce tome, et il me tarde de lire la suite ;)

Écrit par : cassie | 02/10/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Cassie et merci de m'avoir lue. Et merci de ton retour sur ce personnage. C'est la bonne surprise de ce 2ème tome Keffria.
Je pense qu'avec ma collectrice nous attaquerons le tome 3 avant la fin d'année.

Écrit par : Itenarasa | 02/10/2018

Répondre à ce commentaire

De Robin Hobb j'ai lu La citadelle des ombres (enfin les 2 premiers tomes en intégrale). J'avais bien aimé et m'étais promis de lire la suite. Ça a l'air chouette aussi les Aventuriers de la mer, en tout cas ça donne envie.

Écrit par : Tigger Lilly | 03/10/2018

Répondre à ce commentaire

Ce sera sûrement une saga que je lirai quand j'en aurai fini de celle-ci et de celle de l'Assassin Royal. Je n'en ai entendu qu'un petit peu parler pour l'instant...

Je reconnais que je suis pour l'instant plus accro à L'assassin royal qu'Aux aventuriers de la mer et j'ai très hâte de retrouver Fitz!

Mais cette série commence petit à petit à bien m'emporter. Et ça tient grandement aux personnages et à la curiosité de ce qui va leur advenir.

Je serai toujours curieuse d'avoir ton retour sur les sagas de Robin Hobb.

Merci d'être passée :)

Écrit par : Itenarasa | 03/10/2018

Ohhhhh, c'est trop bon de te lire ! C'est comme un bonus inespéré permettant de se replonger quelques minutes de plus dans cette lecture tant appréciée. Il faut dire que j'ai eu une co-lectrice de choix, à l'image de ce billet ;-) J'adore le ton employé et les petits clins d’œil savamment distribués ! Quant à Kyle, il mérite une bonne trempe, ou un bon coup de mât, c'est à voir :D
Merci encore pour cette excellente LC, ce fût un réel plaisir de la partager avec toi ;-)

Écrit par : Lupa | 09/10/2018

Répondre à ce commentaire

:p T'es trop chou

Sache que le plaisir est partagé car je reviens tout juste de ton blog qui m'a aussi permis de reprendre la mer pour quelques minutes.

(j'ai eu peur d'avoir un peu corsé mes parenthèses :p )

J'ai rigolé en lisant ce que tu voulais faire de Kyle parce que en commentaire de ton billet, j'ai aussi parlé de lui infliger quelque chose de pas sympa (à son image). Nos grands esprits se sont rencontrés!

Je te retourne les remerciements et comme dit chez toi, il me tarde d'embarquer pour le tome 3 en ta compagnie!!!

Écrit par : Itenarasa | 09/10/2018

Tes parenthèses sont croquantes à souhait, au contraire !
Kyle nous inspire de mauvaises intentions, et à nous deux, nous devrions bien finir par lui régler son compte, hein ? Les serpents pourront même faire le reste du boulot, ni vues ni connues ;-D
Impatience partagée pour la suite ! Bisous :)

Écrit par : Lupa | 10/10/2018

Répondre à ce commentaire

Complices dans le crime, hin hin. Ça me plaît bien :p
(Je les ai squizzés les serpents... faut dire qu'ils se sont montrés plus discrets" même si...

Écrit par : itenarasa | 10/10/2018

Discrets, mais toujours là pour le casse-croûte ;-)

Écrit par : Lupa | 11/10/2018

Ahah oui, tu as tout à fait raison, toujours à l'affût d'un petit gueuleton des mers ^^

Écrit par : itenarasa | 13/10/2018

Je viens de découvrir Robin Hobb avec Les Aventuriers de la mer et je compte bien continuer sur ma lancée. Hiémain m'a plus d'une fois impressionné dans ce tome par sa force de caractère et son refus de laisser son père bafouer ses principes et valeurs. Keffria se dévoile aussi éloignée de l'ombre de Kyle, j'ai hâte de découvrir toute l'ampleur du personnage. J'aime beaucoup le duo Althéa/Brashen, les deux sont très différents mais se complètent bien. J'ai adoré ces trois premiers tomes, maintenant je compte commencer L'Assassin royal pour voir ce que ça donne.

Écrit par : Océane - Entournantlespages | 10/10/2018

Répondre à ce commentaire

Hello Océane

Je suis en tout point d'accord avec ce que tu dis sur ces personnages. Et je n'ai pas de doute quant à la suite, qui promet d'être assez mouvementée.

Je me suis arrêtée à la fin du 1er cycle de L'AR car il paraît que pour ne pas être spoilé du contenu des 2 séries, il fait faire ainsi : 1er cycle AR (tomes 1 à 6) puis Les aventuriers de la mer, puis reprendre L'AR.

Bonne continuation dans ta lecture alors. Et merci de ton passage ici :)

Écrit par : itenarasa | 10/10/2018

Écrire un commentaire