Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2020

En BREF, j'ai lu... - Avis sommaires #7

brêves de roman à la sauce quel bookan,avis sommaires,point lectures,nouveau rendez-vous,le mépris,trois jours et une vie,pride and prejudice,toilettes pour femmes,le métier de lire,un coeur faible,le crime de lord arthur savile,moravia,lemaître,austen,french,pivot,dostoïevski,wilde2020 file déjà à vitesse grand V, mais je me suis promis d'être plus régulière pour ce rendez-vous En bref, j'ai lu.
Merci donc à ces quelques jours de repos qui me libèrent l'esprit, font que je trouve un peu de motivation pour vous toucher quelques mots de mes premières lectures de l'année et aussi (!), ranimer ce blog moribond.
Cet En bref, j'ai lu sera pour une fois, vraiment bref et je vous le souhaite plus digeste à lire, parcourir.

Merci de votre attention


romans,en tout genre,avis en brefDans la forêt - Jean Hegland (traduit par Josette Chicheportiche)

● Nell et Eva ont poussé loin de la ville, au sein d'une forêt.
À l'aube de vivre enfin leurs rêves, de quitter le nid, survient un mal inconnu qui gangrène le pays, tue. Le manque de certaines ressources finit par les conduire à un isolement total.
Se met en place, jour après jour, un combat pour la vie.

●Je me suis laissée porter par le récit, par la voix puissante de Nell qui a donné corps et cœur à ses peurs, ses doutes, sa tristesse, ses amours, frustrations, colères et espoirs.
Comment survivre à la mort, à l'abandon, à la perte d'un monde doré, pris pour acquis?
Comment se reconstruire, construire autrement, vivre?
Il y a le lien à la sœur, formidablement décrit, fort et fragile à la fois.
Il y a le lien à cette forêt, protectrice, salvatrice mais non dénuée de dangers.
Il y a la Nature qui prend mais qui donne encore plus.
Il y a la force de vie, malgré tout.
Et il y a ce message, posé là, qui fait entendre qu'une des pires menaces pour une femme reste encore, toujours l'homme.
.
Dans la forêt est ce qu'on peut appeler un huis clos dystopique, un nature writing, un survival book.
Il est surtout question de sororité, belle et complexe, de la force vive des femmes, de Nature.
Un très beau roman qui emmène le/la lecteur.ice au cœur de la Terre et des sentiments, un roman de la Résilience avec un grand R au féminin.

*livre parfait en cette période de Coronavirus

"Il y a une lucidité qui nous vient parfois dans ces moments là, quand on se surprend à regarder le monde à travers ses larmes, comme si elles servaient de lentilles pour rendre plus net ce que l'on regarde."

"Nous ne sommes pas chrétiens, nous sommes capitalistes. Tout le monde dans ce pays de branleurs est capitaliste, que les gens le veuillent ou non. Tout le monde dans ce pays fait partie des consommateurs les plus voraces qui soient, avec un taux d'utilisation des ressources vingt fois supérieur à celui de n'importe qui d'autre sur cette pauvre terre. Et Noël est notre occasion en or d'augmenter la cadence."

romans,en tout genre,avis en brefLe Syndrome E (Saga Sharko/Hennebelle) - Franck Thilliez

● Un collectionneur rendu aveugle suite au visionnage d'une vieille bobine des années 50 fait appelle à Hennebelle. Ainsi débute cette nouvelle enquête.
Une enquête qui embarque le lecteur de la Belgique au Canada, en passant par l'Égypte.
Une enquête qui traverse aussi la France du Nord au Sud.
Une enquête qui cherche à faire le lien entre plusieurs affaires sordides, à travers des histoires d'hystérie collective, sur des décennies.
Une piste : un syndrome psychiatrique induit.

● Un 5ème tome dans la série Sharko / Hennebelle qui est surtout le 1er Sharko & Hennebelle puisque nos deux protagonistes, qui agissaient chacun de leurs côtés auparavant, sont ici réunis.
Une enquête pointue, inquiétante, intrigante et particulièrement intéressante. Sans doute parce qu'il est question de psychologie, de neurologie et d'actions induites sur le cerveau à l'insu de chacun, amenant certaines pulsions, certains actes, conduisant à une violence... extrême, folle.
C'est surtout ce qui m'a marquée dans ce tome, ce qui peut être fait sur le cerveau et amener n'importe qui d'un banal achat compulsif à la pire des violences.
On se prend à réfléchir à la question du neuromarketing, à tout ce qu'on absorbe d'images par jour et à ce que ces images pourraient cacher et imprimer dans notre cerveau sans qu'on ne le sache. Un peu scary tout ça.
On sent qu'il y a un travail hyper documenté fait par l'auteur, et d'ailleurs, ce que j'apprécie aussi dans ce roman, et dans n'importe quel roman que je peux lire, c'est l'envie qu'il donne d'aller creuser le sujet.

Concernant la réunion de Sharko & Hennebelle, elle était attendue, elle fait plaisir sans non plus que ce soit une fulgurance. C'est un bon duo au diapason. Bien des choses les lient, bien des douleurs, bien des qualités professionnelles aussi.
Et puis... Et puis, cliffhanger qui, s'il n'étonne qu'à peine, colle une irrésistible envie de se jeter sur le suivant.

Le syndrome E ouvre avec brio ce diptyque sur la violence. C'est sombre, dur, percutant, très psychologique par ailleurs et je ne peux m'empêcher d'en redemander.

"Que faites-vous lorsque vous êtes fatiguée, chère lieutenant ? La vie est de plus en plus contraignante, éreintante. Vous vous réfugiez chez vous, derrière vos écrans, et vous vous détendez. Vous ouvrez votre cerveau à l’image, tel un robinet, avec une conscience amoindrie, presque endormie. C’est à ce moment que vous devenez une cible parfaite, et que l’on vous injecte tout ce que l’on veut dans la tête."

romans,en tout genre,avis en brefGataca (Saga Sharko/Hennebelle) - Franck Thilliez

● Hennebelle a quitté la police, Sharko est retourné sur le terrain.
Tous deux maintenant séparés par plus que des kilomètres.
Plongé dans une affaire d'allure simple, Sharko découvre dans les premiers éléments de l'enquête quelque chose qui va le renvoyer au drame qui l'a séparé de Lucie et le lancer sur la piste d'une violence terrifiante, sourde et déchaînée.
Lucie, suivra sa propre voie sur ce chemin de violence, en quête de vérité.

● Encore une fois Thilliez parvient à livrer une enquête haletante, hyper tendue, passionnante et instructive.
Quand la paléontologie, l'ethnologie et la génétique se mêlent à l'instruction, le cocktail est explosif et donne une aura toute particulière au récit.
Inquiétant, intrigant, complexe, il met le cerveau en ébullition.

Il y a par ailleurs comme un petit goût d'étude socio-criminelle loin d'être désagréable dans cette enquête.
Et si la latéralité avait quelque chose à dire de la violence par exemple?
Thilliez se veut vulgarisateur, les données scientifiques délivrées outre qu'elles servent à merveille l'intrigue sont totalement abordables.
Et c'est surtout, je le répète, extrêmement passionnant.

Du côté des personnages, on peut dire que Thilliez, comme un G.R.R. Martin qui se respecte, ne leur épargne pas grand chose. Je ne sais si pour être un fin limier, il faut être en souffrance, toujours est-il qu'ici, force est de reconnaître que la souffrance, poussée à son paroxysme, est un terrible moteur. Un de ceux qui animent, raniment et conduisent Hennebelle et Sharko à se surpasser et aller au bout de leur chemin, quoi qui leur en coûte.

Gataca clôt brillamment ce diptyque sur la violence.
On en ressort avec une idée assez poussée et complexe de son origine.
Innée, acquise : là est bien toute la question soulevée par Thilliez et sur laquelle les scientifiques continuent de se pencher aujourd'hui.
Reste que je trouve le sujet fascinant, que j'ai très envie du coup de continuer à l'ausculter.

"Nous courons pour rester à la même place"

"Nous sommes des animaux capables de répandre le plus grand malheur."

romans,en tout genre,avis en brefA la croisée des mondes, t3 Le miroir d'ambre - Philip Pullman

● Alors que l'affrontement final entre les forces du magisterium et celles des différents mondes se fait inéluctable, Will part en quête de Lyra, maintenant prisonnière de Mme Coulter.
Une énième et terrible mission attend les jeunes gens, avant qu'ils ne se lancent eux aussi dans la bataille.

● Un dernier tome très dense, avec plusieurs champs narratifs, des voies et voix multiples ; un discours à la fois philosophique, scientifique, mystique et fantastique.
Une grande variété d'idées, ça foisonne, presque à outrance j'ai trouvé. Le principal fil narratif y perd de son intensité entre toutes ces allées et venues d'un champ à l'autre.
Quelques-uns s'en dégagent toutefois et font vraiment plaisir : le monde fascinant des mulefas (même si hyper descriptif), le monde des morts.
Il y a des passages forts et intenses, d'autres qui n'ont pas retenus mon intérêt, ce qui m'a fait ressentir une forme d'impatience pendant ma lecture.
J'ai apprécié aussi la diversité des personnages proposés. Il y a vraiment de belles idées à ce niveau. Et d'ailleurs, il eût été plaisant d'en apprendre plus sur certains.
Le final est assez explosif, douloureux. Il laisse des questions en suspens, notamment sur les sentiments de Mme Coulter et Lord Asriel envers Lyra.
Chacun ira de son interprétation.

● La réflexion proposée par Pullman, et notamment cette opposition entre le religieux et le scientifique, matinée de fantastique, est très poussée.
En cela, ce tome et la trilogie dans son ensemble dépasse la limite du roman jeunesse qu'on lui colle de prime abord.
Roman d'apprentissage et d'aventure assurément. Les Royaumes du nord interroge la notion de Bien et de Mal et prône surtout la liberté de pensées.

Bien que tardive cette rencontre avec la trilogie de Pullman fut dans l'ensemble sympathique (le tome 2 est celui qui m'a le plus enthousiasmée), intéressante par sa réflexion, plaisante pour son univers et ses personnages.

(le visionnage de la série tv est en cours...)

"Capable d’être dans l’incertitude, le mystère et le doute, en oubliant l’exaspérante quête de la vérité et de la raison. Voilà l’état d’esprit qui convient."

romans en tout genre,bd,dans la forêt de hegland,le syndrome e et gataca de thilliez,le miroir d'ambre tome 3 d'a la croisée des mondes de pullman,petit traité d'écologie de pignocchi,avis en bref,en bref j'ai luPetit traité d'écologie sauvage - Alessandro Pignocchi

● Elle aurait presque pu s'appeler un indien dans la ville mais il n'y a pas que cet indigène d'Amazonie venu observer notre environnement et nos habitudes dans ces pages, il y a aussi des politiques et des gens ordinaires.
Écologie, animisme poussé à l'extrême, de manière complètement dérisoire mais pas vide de sens.

Cette BD est une succession de gags. C'est par moment drôle comme un fabcaro, tout aussi décalé et tout aussi réfléchi.

Graphiquement, ce Petit traité d'écologie sauvage offre malgré des traits parfois tout juste esquissés, quelques belles planches d'aquarelle.

● Alessandro Pignocchi est un chercheur spécialisé en sciences cognitives et il a travaillé longtemps auprès des indiens Jivaros. En s'appuyant sur les connaissances acquises sur le terrain auprès d'eux, il a pu poser un certain regard, un peu moqueur, et pourtant sérieux sur notre société et ainsi confronter le monde occidental à celui des indiens.
En bref, ce traité, sous couvert d'un propos qui tire vers l'absurde, nous offre un mise en perspective de nos modes de fonctionnements occidentaux et par là, nous interpelle.

romans,en tout genre,avis en bref

FIN
(Rendez-vous au prochain numéro)

 

Commentaires

Dans la forêt a l'air vachement bien. Le reste m'attire moins.
C'est Gallmeister l'éditeur ?
(oh et j'adore le nom de la traductrice :D)

Écrit par : Tigger Lilly | 10/03/2020

Répondre à ce commentaire

Il est effectivement pour moi, très bon. Oui Gallmeister. J'aime bien ce qu'ils publient.
(un nom qu'on oublie pas ^^)

Pas attiré par les polars, ça ne m'étonne pas vraiment. Et pourtant qu'est ce qu'ils sont intéressants dans ce qu'ils abordent au-delà de l'intrigue policière. Mais bon, il faut faire des choix côté lecture hein, je comprends :)

Pour le dernier volet de la trilogie de Pullman, tu l'as lu et tu as fort bien chroniqué la trilogie.

Et la bd, pas de soucis :)

Écrit par : ite | 10/03/2020

J'ai braillé ma vie à la fin de la trilogie de Pullman. Et un truc coronavirussien? Je pense que je vais passer mon tour!

Écrit par : Karine | 11/03/2020

Répondre à ce commentaire

Tu as braillé ta vie (cool cette expression) de tristesse, colère, dépit?

Non hein ce n'est pas un titre coronavirusien, ce serait réducteur. Mais vu que l'histoire a un côté post-apo (quelque chose est arrivé, un virus qui tue des gens, à priori, a bloquer le pays, a isolé les gens et notamment nos protagonistes), le titre me semble parfait face à la réalité présente, d'où mon petit*
Mais à part ça, l'histoire va bien bien au-delà et ne peut être limité au genre post-apo et à une histoire de virus. :)

Écrit par : itenarasa | 11/03/2020

Attends que je m'installe devant cet appétissant billet… Ayé :)

J'ai lu le Jean Hegland juste après toi, et GRÂCE à toi ! Très séduite par ton commentaire posté sur ton compte IG après ta lecture, ma médiathèque le proposait en version numérique, alors j'ai foncé dans la forêt ;) J'ai beaucoup aimé son côté nature writing, la force de résilience qu'insuffle cette forêt, la relation de ces deux sœurs... et ce que tu en dis est d'une grande justesse. C'était un moment à part cette lecture. Une expérience à vivre, vraiment ! As-tu vu l'adaptation cinématographique ? Je me demande si elle parvient à faire passer tout ça, ça m'étonnerait ^_^

Ce diptyque de Franck Thilliez semble en effet très intéressant ! Allez, j'ose… +2 dans ma liste d'envies, d'un seul coup : Pif Paf :D

En revanche, pour les Philip Pullman, je suis quasiment certaine de donner la priori à la série tv. Elle me tente bien davantage que les romans. D'ailleurs, qu'en penses-tu ? Peut-être as-tu terminé de la visionner. Ton avis finira de me convaincre, comme toujours.

Merci de terminer par la découverte partagée de ce Petit traité d'écologie sauvage, une bien chouette conclusion *_*

Écrit par : Lupa | 11/03/2020

Répondre à ce commentaire

Oui je n'ai pas vraiment retouché le post IG pour Dans la forêt, ça me paraissait bien tel que je l'avais livré à ce moment-là. J'ai vu que tu l'avais lu aussi. Tu comptes le chroniquer un de ces jours?

Je l'ai trouvé très juste dans ce qu'il dit de l'anéantissement que l'on ressent à la perte d'un parent, puis lorsqu'on est soit même confronté au risque de mourir et sur la force de vie qui anime et permet la résilience. La confrontation au dénuement total était intense aussi. Et tout ce qui peut arriver en situation de quasi solitude, certaines barrières morales qui tombent. La scène entre les 2 soeurs a choqué certain.es lecteur.ices. Perso, je ne l'ai pas jugée, je l'ai prise pour ce qu'elle était à ce moment-là, un moment d'humanité, un réconfort, rien de plus.

Il y a ce côté aussi de retour à l'essentiel et à ce que la Nature donne et qui peut suffire à vivre, survivre.

Il y a beaucoup de choses dans ce roman, beaucoup de douleurs et de force.

Mais non je ne pense pas avoir vu le film et je ne savais même pas que le roman avait été adapté en fait. Il porte le même titre?
merci pour l'info :)

Tu peux commencer par ce diptyque effectivement. Perso j'ai préféré commencer au début de la série car il y a quand même un background sur les personnages qui est important pour les cerner. Hormis ce point, les intrigues se lisent individuellement.
Tu verras les thèmes abordés sont vraiment intéressants et donnent vraiment à réfléchir.


J'ai fini de regarder la série oui, parce que les 4 derniers épisodes ont fini par bien m'embarquer, mon sentiment final sur la série est positif. Mais les 4 premiers m'ont fait craindre de passer totalement à côté, je n'arrivais pas à me sentir toucher par les personnages, même si visuellement l'univers était déjà top et que j'étais séduite par les daemons. Les émotions sont arrivées tardivement et j'ai compris que c'était ce qui me manquait pour être totalement conquise.
C'est assez marrant parce qu'à la lecture du 1er tome ça a été l'inverse, j'ai été super satisfaite de ma lecture jusqu'à ce que j'arrive au dernier tiers. Comme quoi ^^
J'espère qu'elle te plaira! :)

Merci d'avoir pris le temps de venir me lire! A bientôt ici ou ailleurs

Écrit par : ite | 11/03/2020

Le titre est : Into the Forest http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=224839.html
Avec plaisir :)

Écrit par : Lupa | 12/03/2020

Oh il y a des acteurs sympas en plus! Super super. Merci Lupa. Je pense que je vais essayer de me le regarder dans le weekend.
Et je viens de découvrir chez Oukouloumougnou qu'il y avait aussi une BD ^^

Écrit par : ite | 21/03/2020

La trilogie d'À la Croisée des mondes est sublime et cette fin est vraiment en apothéose ! Tout comme toi, j'ai aimé la galerie des personnages et les interrogations menées par l'auteur. (J'ai aussi beaucoup aimé l'adaptation série)

Écrit par : Acr0 | 11/03/2020

Répondre à ce commentaire

C'est une trilogie à découvrir à tous âges en fait. Pertinente.

Quant à la série, il m'aura fallu la moitié des épisodes pour vraiment rentrer dedans mais ensuite apothéose! J'étais contente que les émotions soient au rendez vous. Curieuse de la suite en tout cas :)

Écrit par : ite | 21/03/2020

Vraiment bref, vraiment bref, ... ouais, bon, comparé à d'habitude on peut peut-être dire ça. =P
Tout le monde semble apprécier "Dans la forêt" mais ça n'arrive pas à vraiment m'attirer. J'ai appris l'existence d'une adaptation BD, je tenterai peut-être sous cette forme à l'occasion.
J'ai justement enfin emprunté le troisième tome de "À la croisée des mondes" à la bibliothèque, lecture à venir prochainement. J'espère que j'apprécierai le dénouement, même si j'avoue avoir un peu peur.
(Pas très convaincu par la BD. Quant aux polars, j'ai déjà bien trop à lire en imaginaire et j'ai un peu perdu le goût de ce genre.)

Écrit par : Baroona | 12/03/2020

Répondre à ce commentaire

On va dire que dans ma définition personnelle de "bref", je suis dans les clous :p

Moi aussi, chez Oukouloumougnou, j'ai découvert l'adaptation BD et je suis intéressée de la lire. Si tu en fais un autre retour et ben, ce serait bien ^^
Et Lupa, m'a aussi filé l'info d'une adaptation en film! Voilà tu as plusieurs pistes pour connaître cette histoire (qui est vraiment vraiment bonne)

Qu'est ce qui t'a fait perdre le goût des polars, thrillers?

Écrit par : ite | 21/03/2020

J'ai découvert ça au même endroit. Ça sera plutôt BD pour moi, mais sûrement pas avant quelques mois...
Quant aux polars/thrillers, je ne sais pas trop, ça ne m'attire pas vraiment. Peut-être un peu trop sombre - ce qui n'a aucun sens vu que je lis parfois de l'imaginaire peu joyeux >.< - peut-être l'idée, que je sais erronée, que c'est un peu toujours pareil, peut-être trop réel. Je te laisse faire ton choix parmi ces "peut-être". =P

Écrit par : Baroona | 23/03/2020

Alors j'espère qu'au minimum la bd te plaira. J'ai vu l'adaptation film, pas mal j'imagine si on n'a pas du tout lu le roman. Mais trop de choses tronquées par rapport au roman qui font perdre beaucoup de profondeur à cette histoire, certains choix du réalisateur assez moyens.
Aussi, je trouve que le film perd pas mal en émotions et toute la tension entre les soeurs et par rapport à ce qu'elles vivent. Il m'a fait laissé le sentiment d'avoir survolé le tout et plus je mûris ce film, plus c'est le sentiment qui reste. Même si le jeu des actrices est bon en soi.
Bref, bd bd bd (et roman) :p

Je comprends ce que tu dis. Il n'est pas totalement faux hein, tant il est difficile d'innover. Je crois que si je continue d'apprécier le genre, c'est que j'arrive encore à tirer de ce type de lectures plus que ce qu'on en attend de base. Et varier les genres, ça me permet aussi d'y revenir avec plaisir.
Merci pour cet échange :)

Écrit par : Ite | 29/03/2020

J'ai également beaucoup aimé Dans la forêt, et Le miroir d'ambre est une série que j'avais dévoré.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 13/03/2020

Répondre à ce commentaire

:) 2 lectures au top. Bon préférence pour Dans la forêt de mon côté, même si l'univers de Pullman est vraiment géant.

Écrit par : ite | 21/03/2020

Ravie de voir un nouveau billet!
Ahlàlà je n'ai lu que du bien sur Dans la forêt, je finirai peut-être par y venir!

Écrit par : Alys | 14/03/2020

Répondre à ce commentaire

Merci Alys :)

Je te souhaite de découvrir ce roman et d'y prendre goût surtout

Écrit par : ite | 30/03/2020

Lu aussi Dans la forêt, y'a des choses que j'ai bien aimé et d'autres moins. Mais globalement j'en garde une bonne impression.
Pour Le miroir d'ambre la relecture m'a fait prendre conscience du manque de contexte pour les parents de Lyra, j'espère que la série apportera un éclairage. Et faudrait que je lise la suite aussi...

Écrit par : Vert | 15/03/2020

Répondre à ce commentaire

J'ai été découvrir ton avis du coup. Très intéressant. J'aime bien le terme robinsonnade, je n'y avais pas pensé mais évidemment, c'est complètement pertinent.
Je n'ai pas eu cette petite déception finale pour ma part, la décision prise m'a paru en regard des évènements et risques encourus compréhensible. Raisonnable peut-être aussi.
Je ne sais si c'est là que porte ton désaccord hein. Peut-être que ça a trait à autre chose :)
Je suis intéressée par le film maintenant que ça a été porté à ma connaissance ^^

Oui pour A la croisée des mondes, j'espère que la série sera plus parlante sur les parents de Lyra, j'apprécierai d'avoir une vision plus approfondie. Wait and See hein.
(la suite chez moi sera lue... pouah sûrement dans fort fort fort longtemps)

Écrit par : ite | 21/03/2020

Ravie de voir un nouveau billet!
Ahlàlà je n'ai lu que du bien sur Dans la forêt, je finirai peut-être par y venir!

Écrit par : Alys | 16/03/2020

Répondre à ce commentaire

Mouhahaha mon premier essai de commentaire est passé cette nuit, c'est super bizarre !!! :D

Écrit par : Alys | 16/03/2020

:D
Les mystères du web ^^ J'ai aussi eu le cas de messages perdus dans les limbes de la toile, qui sait si un jour ils rejailliront de nulle part :p

Et sinon, merci! et oui, lis le ce roman :) :p

Écrit par : ite | 21/03/2020

C'est fou, la fin d'A la croisée des mondes ne m'a jamais laissé de doutes quand aux sentiments de Mme Coulter et de Lord Asriel ^^ Comme quoi, chacun interprète ! Sinon tu me donnes de tenter du Thilliez un jour, je ne l'ai encore jamais lu, tu conseilles de démarrer par quoi ?

Écrit par : shaya | 17/03/2020

Répondre à ce commentaire

Ben tu avoueras que c'est très ambivalent tout ça.
Et surtout, si tu te mets à la place de Lyra, qui au final ne les revoit pas, elle, elle n'aura jamais vraiment d'explications sur leur comportement à son encontre. Nous lecteurs omniscients, on a une forme de perspective sur leurs motivations, sur leur attachement tout biscornu à la gamine, mais elle ? je pencherai plus sur le "pas vraiment" ou "c'est compliqué".

Mais oui, c'est question d'interprétations personnelles :)

Thilliez : tu as quelques One shot, comme Vertige et je crois Puzzle. Vertige est le premier roman que j'ai lu de l'auteur et je l'ai trouvé bon.
Maintenant, cette trilogie Sharko/Hennebelle, je l'aime vraiment de plus en plus. Elle développe pas mal de choses intéressantes au-delà du polar noir. Si tu devais te lancer dedans, je te conseillerais de commencer par le début pour avoir le background des personnages, qui malgré tout est important.

Écrit par : ite | 21/03/2020

Salut C'era,

Dans la forêt > je ne l'ai pas lu mais je le trouve très intriguant, atypique. Si bien que ma curiosité me poussera probablement à le lire un de ses quatre.

Les Thilliez > Terrain connu, c'est propre, difficile de pas être embarqué.

À la croisée des Mondes. Toujours tenté par une aventure épique. Beaucoup en parlent. Est-ce jeunesse?

Écrit par : Nicolas | 30/03/2020

Répondre à ce commentaire

Salut Nico :) (hey C'era a été remisé aux oubliettes depuis un bail now! bleh :p )

Alors, je vais croiser trèèèèèèès fort les doigts pour qu'il te plaise, car je n'ai aucune certitude de cela. Peut-être parce qu'il y a une grosse part d'introspection et de transcription des pensées, de ce qui y est vécu... Et aussi, parce que personnages féminins (identification ???).
Bref, pression :p

Oui, c'est propre mais ne trouves-tu pas passionnantes ces pistes d'exploration abordées? (neuroscience, etc)

La trilogie de Pullman est perçue (classée) jeunesse mais elle aborde des thématiques complexes qui, à mon avis, font que le roman peut tout à fait être lu à l'âge adulte.
Après, l'appréciation varie et a varié suivant les tomes. Mon préféré le 2. Te voilà avisé ;)

Écrit par : ite | 30/03/2020

Pardon pour le pseudo, résurgence du passé, "Ite" diminutif ou nouveau pseudo?

Dans la forêt > J'aurais probablement oublié que tu faisais partie de celles et ceux qui ont aimé lorsque je le lirais. Car c'est pas pour tout de suite. Mais qui sait, ma sensibilité féminine sera peut-être touché par cette histoire.

Thilliez > Oui, c'est intéressant, j'en conviens. Il faudrait que tu arrives rapidement à Pandemia qui est dans l'actualité en un sens.

Pullman > je vais me rajouter cette trilogie, ça coute rien…

Écrit par : Nicolas | 31/03/2020

Oui, je m'autorise à diminutiver ( oh le néologisme!) mon pseudo quand je réponds aux coms parfois (plus rapide). Et ça ne me gêne pas qu'il soit utilisé aussi car je me doute qu'il est plus facile d'emploi. ;)

Ah tu es comme moi, ti as la faculté de tout oublier? :p
perso j'arrive même à oublier que j'ai déjà lu une chronique chez un.e blogopote et même que j'ai laissé un com ^^

Le moment venu je lirai ton avis...

Je m'y attelle et compte bien venir à bout de la série cette année.

Écrit par : itenarasa | 01/04/2020

Écrire un commentaire