Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2014

Summer Holiday Reads - C'era una volta

princesse des glaces,école des mauvais méchants,oscar et la dame rose,fantasia chez les ploucs,dans la peau de meryl streep,un lieu incertain,lectures estivales,les pieds en éventail sur la plage ou à la piscine,liseuse 4-papier1-audio1 = liseuse powah!,une semaine en sardaigne c'est trop court

Aaaaaaaaah les vacances! Le soleil (non il n'a pas disparu), la plage, les chaises longues au bord de la piscine, il prosciutto (Talememore adore ce mot) dans les panini, des paysages de rêve, des vampires (saleté de moustiques!!!) et DES LIVRES (yeahhh).
Ah la liseuse, quelle belle invention! Légère, rétro-éclairée, le summum du pratique en camping. Bref, cet été pour le petit séjour en Sardaigne je n'ai pas hésité, elle m'a suivie partout, m'accompagnant jour et nuit. Résultat : 4 ebooks lus, 1 livre papier (emprunt bibli) et 1 livre audio (en cours).


princesse des glaces,école des mauvais méchants,oscar et la dame rose,fantasia chez les ploucs,dans la peau de meryl streep,un lieu incertain,lectures estivales,les pieds en éventail sur la plage ou à la piscine,liseuse 4-papier1-audio1 = liseuse powah!,une semaine en sardaigne c'est trop court

La princesse des glaces - Camilla Läckberg
Mon avis complet précède cet article, donc je ne m'attarderai pas dessus. Simplement, je dirais que, malgré quelques défauts, je me suis laissée porter par ce policier. J'en garde une impression positive.

L'école des mauvais méchants, Complot - Stéphanie S. Sanders
Un roman jeunesse fantastique découvert chez Clédesol. Elle m'avait donné envie de le lire en disant que quelque chose dans ce tome lui rappelait un peu Harry Potter. La similitude tient au fait qu'il s'agit d'enfants quelques peu spéciaux étudiant dans une école un peu spéciale, un centre de redressement pour mauvais méchants en fait. Nos jeunes héros, Rune, Loup Junior, Jézebel et Désiré ne sont à priori pas les dignes descendants de leurs parents, à savoir certains méchants légendaires que nous connaissons (le grand méchant loup, Dracula, la sorcière d'Hensel et Gretel, etc...), aussi ils n'ont pas d'autres choix que de faire leurs preuves et montrer à tous qu'ils sont des méchants, des vrais de vrai. Obscuro, directeur de l'école, saisit l'opportunité d'une punition pour mettre au défit son fils Rune. Ce dernier accompagné de Loup Junior et Jézebel a du pain sur la planche, d'autant plus qu'Obscuro, étrangement, mais comme tout méchant qui se respecte, a prévu de lui mettre des bâtons dans les roues.
Le ton de ce roman est plaisant et l'intrigue, bien que simpliste et sans grands rebondissements, remplit sa fonction de distraction. Les personnages sont attachants et ne demandent qu'à être suivis dans leurs aventures. L'univers qui fait appel aux références des contes qui ont bercé mon enfance est sympathique, j'espère toutefois que le fond va s'épaissir et les personnages s'étoffer. Cela reste un bon titre pour les plus jeunes et une pause légère pour les plus grands.

Oscar et la Dame rose - Eric-Emmanuel Schmitt
Le récit court et intense des derniers jours d'un petit garçon atteint d'une leucémie, ses lettres à Dieu, son rapport aux autres et cette relation particulière à Mamie Rose, une vieille dame bénévole de l'hôpital où il se trouve. Oscar vit les jours qu'il lui reste comme des décennies et nous invite à vivre une vie en accéléré, faite des expériences propres à l'enfant qu'il est, l'adolescent et l'homme qu'il s'imagine être. Une vie qui se veut bien remplie, sans remords, riche d'émotions, d'amour à donner et recevoir.
Entre échanges et réflexions sur la vie, la mort, la maladie, les non-dits, le rapport aux autres, Eric Emmanuel Schmitt nous a concocté un roman sans pathos, tout en sobriété. Le personnage de Mamie Rose est pittoresque et beau, celui d'Oscar touchant et profond.

Fantasia chez les ploucs - Charles Williams
Voilà un roman qui m'a replongée plusieurs années en arrière, à l'époque où je regardais la série télévisée : Shérif, fais-moi peur. On retrouve dans le roman de Williams, écrit bien avant cette série, cette ambiance à la fois loufoque et bonne enfant qui vous laisse après coup un sourire en coin et une terrible envie de rire à l'évocation de certaines scènes.
Comme dans la série, on se retrouve en pleine prohibition américaine avec un shérif qui rêve de coincer le contrebandier du coin qui ne cesse de se jouer de l'homme de loi. A cela s'ajoute de vrais méchants et une bombe sexuelle qui viennent alimenter les facéties de nos protagonistes.
Ici, le regard naïf de Billy, 7 ans, sur les péripéties qui se passent à la ferme de son oncle Sagamore Noolan nous rend le tout succulent, formidablement drôle. Le lecteur qui lui comprend ce qui se trame s'amuse d'autant plus à suivre les déboires du shérif face aux frères Noolan qui eux sont magistraux d'inventivité. On se frotte les mains et on jubile à chaque farce concoctée. C'était un vrai plaisir que de visualiser les scènes décrites par Billy. Je le répète son ingénuité rend le tout savoureux.
Un récit bon enfant, totalement frais et cocasse, terriblement amusant. J'en ai les yeux tout souriants encore. Merci à Soundandfury pour le conseil de lecture et ce coup de cœur de l'été!

Dans la peau de Meryl Streep - Mya March
Lolly, la cinquantaine, tient seule L'auberge des 3 capitaines, elle y convie exceptionnellement, à savoir hors période Thanksgiving, sa fille et ses deux nièces qu'elle a élevées seule à la mort de son mari et des parents des filles. Ce drame familial qui aurait dû souder ses femmes ne parviendra qu'à mieux les séparer, les laissant chacune prendre un chemin différent. Mais à la faveur de cette convocation et de la terrible nouvelle qui s'en suit, Lolly, Isabel, June et Kat vont se redécouvrir et affronter ensemble, unies comme jamais, les épreuves de leurs vies.
J'ai trouvé original et intelligent, le choix de Mya March de s'appuyer sur les films cultes de Meryl Streep pour alimenter le fond de son histoire et pour servir les nombreux échanges de ses personnages. C'est autour de ces soirées "rétrospectives Meryl Streep" que ces femmes se rassemblent, s'expliquent et ouvrent leur cœur les unes aux autres. Des soirées où, à la lumière de ce que vivent les protagonistes des films, chacune apprend qu'il ne faut pas juger trop vite et où on apprend aussi et surtout à respecter chaque point de vue, quand bien même ils mettent à mal nos propres idéaux.
Dans la peau de Meryl Streep est un roman idéal pour une lecture les pieds dans l'eau ou même cocooning au chaud dans le canapé, plein de bons sentiments mais pas mièvre. Il enjoint le lecteur à l'instar des femmes du roman à réfléchir sur diverses questions qui peuvent toutes (et tous?) nous toucher. Et il donne une formidable envie de se plonger dans la filmographie de cette immense actrice qu'est Meryl Streep!

Un lieu incertain - Fred Vargas (livre audio en cours)
Première incursion dans l'univers de Madame Vargas. On suit le commissaire Adamsberg sur une enquête assez horrible mettant en jeu un détraqué qui éparpille les membres de ses victimes et une sombre histoire de pieds sans leurs corps... Un récit qui se déroule en France (ce qui a le don de me surprendre à chaque fois qu'une ville française est nommée), mais qui passe aussi par Londres et s'attarde enfin en Serbie. Un policier qui vous replonge aussi dans le mythe de Dracula. C'est à la fois particulier et intéressant. Des personnages et une ambiance qui me plaisent bien pour l'instant... L'enquête tire à sa fin, je reviendrai finaliser mon court avis...

Et voilà pour la rétrospective de mes lectures de vacances. J'espère vous avoir donné envie de découvrir un ou plusieurs de ces romans qui m'ont accompagnée pendant ces longues heures à me prélasser au bord de la piscine ou sur la plage dans un cadre de rêve :p

Commentaires

Un super bilan et de très bonnes lectures/ Oscar et la dame en rose m'a beaucoup touché :) j'aime bien fred vargas et camilla lackberg :)

Écrit par : Léa Touch Book | 25/08/2014

Répondre à ce commentaire

Quelle réactivité Léa :) Je suis contente d'avoir découvert ces deux auteures. Je n'ai pas de doutes sur l'envie d'approfondir cette découverte.

Écrit par : c'era una volta | 25/08/2014

Répondre à ce commentaire

Joli bilan !
Je n'ai lu que La Princesse des Glaces … et j'avais tellement aimé que j'ai enchaîné les deux suivants. Depuis je suis une fidèle des parutions de Camilla Läckberg que je lis tous les ans.

Bon retour ;)

Écrit par : Mypianocanta | 25/08/2014

Répondre à ce commentaire

Superbe bilan, Marie ! J'aime tout autant, je dois dire, les petits avis courts (ou condensés) qui vont à l'essentiel et attisent ma curiosité. C'est le cas notamment pour Oscar et la dame rose (dont je n'ai pas vu l'adaptation) d'EE Schmitt et de L'école des mauvais méchants de S. S. Sanders que je pourrai emprunter à ma sœur ! Je constate que tu as pu profiter de ton séjour pour tester le côté pratique et néanmoins confortable de la liseuse ! Pour moi qui adore lire dans mon jardin (au soleil quand il y en a...), c'est un gadget aussi indispensable que précieux !

Écrit par : Ingrid | 25/08/2014

Répondre à ce commentaire

Pendant les vacances j'ai lu aussi un EE. Schmidt : Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran.Beau mais moins que Oscar et le dame en rose. Tu as un beau bilan.

Écrit par : Marie | 26/08/2014

Répondre à ce commentaire

Voilà un joli bilan et de belles lectures ! J'aimerais bien me lancer dans un Lackberg, un de ces quatre, j'irai voir ton article plus en détail. Et, au fait, j'ai bien reçu ta lettre avec les marques pages, et je te remercie du fond du coeur, ça m'a fait super plaisir ! Merci à toi !

Écrit par : DoloresH | 28/08/2014

Répondre à ce commentaire

Oscar et la dame rose : je pleure à chaque fois.....

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 28/08/2014

Répondre à ce commentaire

@Ingrid : merci Mypi! Je ne savais pas que tu appréciais autant cette série. Je prends note de ton intérêt :)

@Ingrid : merci beaucoup pour ton retour sur ce billet condensé :)
Ma collègue m'a conseillé La part de l'autre d'EE Schmitt. Son écriture m'avait déjà plu dans la préface d'Après Minuit en plus. J'ai apprécié Oscar et la dame rose ceci dit, je m'attendais à être plus émue que je ne l'ai été. Mais je retiens beaucoup de choses de cette lecture.
L'école des mauvais méchants est très sympa mais il ne détrônera pas Harry Potter (je dirais qu'il n'a pas sa qualité littéraire et il sonne clairement plus jeunesse). Il permet de passer un bon moment sans toutefois marquer l'esprit ^^

@Marie : Merci! Et oui j'ai vu ça sur votre blog pour le EE Schmitt. Devrait-on en déduire que ses romans se lisent mieux en vacances? Non hein :p

@DoH : merci la miss et de rien! Ce n'était pas grand chose vraiment... Je suis contente si ça t'a fait plaisir, c'était un peu le but ^^
Quant au Läckberg, je te laisse te faire ta propre opinion! Bonne lecture :)

@Alex : eh bien tu vois pour une fois les larmes ne me sont pas venues (le cadre où je me trouvais peut-être?). Ça reste une histoire touchante par le sujet abordé.

Écrit par : c'era una volta | 30/08/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire