Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2015

La complainte d'Irwam, Syr Ynis (1ère édition) - Anna Combelles

la complainte d'irwam,1ère édition,anna combelles (alias nanet),mondes parallèles,ce que les hommes créent le voile le défait,la lecture est une ouverture sur les mondesSonges d'une nuit d'été

Imaginez des mondes "parallèles" qui interagissent entre eux : celui de Coline et Nathan, liés par une amitié indéfectible, descendus dans le Sud pour un stage estival de restauration de chapelle. Rien d'extraordinaire jusqu'à cette rencontre avec Irwam, membre de la communauté des protecteurs du Voile, une communauté qui enferme dans un univers parallèle au nôtre toutes créatures issues de l'imagination humaine.
Lorsque Liandre et Cassiodore apparaissent dans leurs tenues d'un autre siècle, Irwam comprend que Nathan, lecteur passionné, n'y est pas étranger et qu'elle se doit d'accomplir malgré ses sentiments sa mission première, d'autant plus que d'autres menaces ont franchi le Voile.


Je n'avais que trop tardé à me lancer dans la lecture de ce premier roman d'Anna Combelles. J'ai eu tort, parce que bien que cette première mouture soit perfectible (son auteure vient d'en publier une version retravaillée avec qui plus est une nouvelle couverture, c'est dire si elle tient à satisfaire ses lecteurs!), elle offre déjà un grand moment d'évasion comme je les aime et une qualité d'écriture que je ne peux que reconnaître.

Le prologue est d'emblée l'occasion de rencontrer des personnages "extraordinaires" (entendez par là, non de race humaine) et à postériori de cerner tous les ressorts de cette histoire. L'idée de ce conte narré par Aewle à ses enfants, Nawej et Irwam, est une superbe introduction au récit. Il permet de placer les composantes de l'histoire du Voile, sa raison d'être et le rôle du peuple qui y œuvre pour le bien des humains. Et il immerge en même temps directement le lecteur dans l'univers fantastique de cette histoire.

Après cette entrée en matière, le lecteur peut débuter intrigué et impatient son périple avec les différents protagonistes de l'histoire, en différents lieux, en ce qui semble être différents temps aussi.
Il ne tarde alors pas à faire connaissance de Léandre, Cassiodore et Rubens, un chevalier, un mage et leur vieil équipier, participants d'un espèce de jeu de rôle grandeur nature (pour ne pas dire IRL*) créé par le puissant et terrifiant Sorcier Evrard, les vouant à errer de mondes en mondes au travers de passages à la recherche de Syr Ballian, à perdre jusqu'à la notion du temps et à devoir éliminer leurs adversaires pour ne pas l'être eux-mêmes.
Mais alors que j'en étais encore à me demander de quoi il retournait exactement et d'à peine prendre conscience de l'attrait de ses personnages, me voici soudainement propulsée à notre époque, en France. Là, c'est Coline et Nathan, deux jeunes parisiens, amis de longue date qui me sont présentés. Descendus dans le Sud Ouest pour restaurer une chapelle, ils retrouvent au campement leur moniteur Michel et d'autres jeunes gens. Alors que Coline toujours aussi débordante d'énergie s'empresse de partir avec les autres pour une balade nocturne, Nathan préfère lui s'isoler et replonger dans cette lecture qui nourrit ses songes et son imaginaire.
Ailleurs, mais pas si loin d'eux, on retrouve une Irwam grandie, devenue gardienne du Voile. Alors qu'elle est en poste dans notre monde pour accomplir sa mission de protection envers les humains, elle décèle la présence d'un trouble-fête accroché à l'esprit et au corps d'un homme. Faisant résonner sa complainte, elle envoie celui qui dit s'appeler Amaury, de l'autre côté du Voile, dans un lieu réservé aux spectres et autres espèces menaçantes. Mais la belle qui aspire à présent au repos cherche maintenant un lieu où reprendre des forces. Dans un bosquet, elle tombe alors sur notre Nathan toujours immergé dans son roman. Le regard du jeune homme la trouble mais bien moins que ce qu'elle décèle en lui.

Le récit alterne ensuite entre nos différents protagonistes, les suivant pas à pas dans leurs aventures ou quotidien, les faisant à un moment donné se rencontrer, remettre en question leurs croyances et avenirs. Des vies qui s'entrecroisent, se séparent pour mieux se retrouver...
Je n'en dirai pas plus quant au déroulement de l'histoire, je ne voudrais pas gâcher la surprise de cet univers si riche et si ingénieusement fondé par l'auteure.

Ce qui m'a transportée dans ce récit tient en grande partie à l'originalité de ce qui fonde l'intrigue de ce roman : le Voile, l'idée de protecteurs agissant à l'insu des humains afin de les protéger de ce/ceux dont ils sont à l'origine.
Ce qui m'a transportée tient aussi à des personnages comme Léandre et Cassiodore, leur relation se révèle si intense, si tendre alors même que tout est tu ; comme Irwam et Nawej dont il reste tant à découvrir encore ; comme Nathan et Coline qui devront accepter malgré leurs craintes l'incroyable de ce qui s'ouvre à eux. Tous devront regarder au fond d'eux et faire face à leurs sentiments pour puiser la force d'agir et accomplir leur destin.

Comme je l'ai dit à Anna, et je tiens à le répéter encore ici : j'adore ce qui sort de son imagination, cet univers qu'elle a créé entre fantastique, fantasy médiévale et réalité est transportant. Il fait écho à certainement beaucoup de choses qui sommeillent dans l'imaginaire collectif de bons nombres de lecteurs.
J'ai hâte de me plonger dans la suite!

"-Te souviens-tu de ces fous des villages d'antan, que l'on taxait de tarés alors que leurs seuls réelles aptitudes étaient de pouvoir voir les démons? Et combien de prêtres avec leurs chapelets ont été conviés à exorciser de pauvres hères que l'on croyait possédés! Ils avaient su voir cette vérité surannée. Ils avaient aperçu ce que l'on nie. Les monstres sanguinaires, les démoniaques buveurs de sang et autres créatures aux froids désirs..."

*In Real Life

Commentaires

moi qui ne suis pas fantasy, je dois dire que ce livre m'a tout de même captivée. j'ai vraiment passé un bon moment (le mélange des genres, lieux et des époques m'a plu).

Écrit par : stephanie plaisir de lire | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

Alors, Stéph, nous avons été conquises par les mêmes choses :)

Écrit par : c'era una volta | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

L'aspect fantasy me rebute un peu, malgré tout le bien que tu en dis.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

Tu en parles tellement bien que c'est une envie supplémentaire qui vient d'office s'additionner à tous ces romans de fantasy dont on ne parle pas suffisamment mais qui pourtant méritent toute notre attention ! Merci pour cette totale découverte ;)

Écrit par : Lupa | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

Comme Stephanie, ce n'est pas mon genre de prédilection mais ce roman m'a fait découvrir un monde imaginaire qui m'a bien plu.

Écrit par : stellade | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

Merci.

Je prends le temps, posée sur mon petit canapé, de relire cette belle chronique, et l'effet reste le même, une bouffée de joie. Ce livre, comme tu le signalés, a été réécrit et les petits défauts de débutante chassés pour une version, qui je l'espère, sortira du cadre confidentiel de la première édition. L'histoire reste la même, j'ai apporté des informations supplémentaires sur Irwam, justement... Et ce Voile si magique.

Je travaille sur la suite... Qui devrait voir le jour à la rentrée.

Merci encore, comme je te l'ai dis, je suis touchée.

Bises

Écrit par : nanet | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

Encore une fois tu me fais découvrir un nouveau titre dans ce genre littéraire : merci beaucoup :)

Écrit par : Léa Touch Book | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

@Alex : parfois il faut sortir de sa zone de confort pour découvrir autre chose et s'en émerveiller.

@Lupa : je t'en prie signorina :) Échange de bons procédés ^^ Cela me fait plaisir de faire découvrir ce roman parce que son auteure le mérite.

@Stellade : comme quoi, tout comme moi, élargir nos horizons de lecture nous permet de faire de belles découvertes :)

@Nanet : awwww :) ça me fait tellement plaisir de t'apporter ce petit bonheur juste avec mon avis. Je ne suis pas certaine qu'il soit à la hauteur de ta plume mais qu'importe, j'ai au moins réussi à rendre le plaisir de lire que j'ai eu avec ton roman. J'espère qu'encore plus de lecteurs vont être au rendez vous de la nouvelle édition et de sa suite. J'en serai! des bises

@Léa : à charge de revanche 'tite Léa (je ne compte plus les titres dégottés par chez toi :) )

Écrit par : c'era una volta | 07/05/2015

Répondre à ce commentaire

Ah, tu as fini par t'y mettre ;) Je me doutais bien que c'était tout à fait le genre d'univers qui pourrait être à ton goût. Je te rejoins tout particulièrement sur la relation entre Léandre et Cassiodore, tellement délicate et pudique. Et belle idée que ce voile... Y'a plus qu'à attendre la suite!

Écrit par : Stellabloggeuse | 07/07/2015

Répondre à ce commentaire

Eh oui Stella :) Je suis sûre que Nanet nous réserve une très belle suite. Hâte de retrouver ce duo en particulier.

Écrit par : c'era una volta | 07/07/2015

Répondre à ce commentaire

Comme toi, j'ai adoré la construction des différents mondes avec le voile et je trouve ça très original.

Écrit par : Mariejuliet | 03/06/2016

Répondre à ce commentaire

J'ai lu ton avis MJ. Nanet a du talent hein :) On se recroisera sûrement pour la suite des aventures de nos héros ^^

Écrit par : C'era una volta | 03/06/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire