Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2016

Victor London, L'Ordre Coruscant - Patrick Mc Spare

victor london l'ordre coruscant,patrick mc spare,fantasy jeunesse steampunk,magie et technologies,oliver twist se cherche un remplaçantAie confiance

Victor London, orphelin de 13 ans, rêve de quitter la Workhouse pour vivre des aventures à la Oliver Twist. Lorsque d'étranges hommes débarquent une nuit dans l'établissement où il est enfermé et s'affrontent pour s'emparer de lui, le rêve vire au cauchemar.
Le jeune garçon n'aspirera plus alors qu'à la tranquillité. Sauf que les Forces qui s'opposent n'ont pas l'intention de le laisser filer.


Avant d'ouvrir ce livre (estampillé jeunesse), j'ai parcouru quelques avis qui m'ont fait craindre le pire. Au final, ce n'est pas plus mal, car je suis entrée dans l'histoire en me disant que je ne devais pas trop en attendre et, tout compte fait, j'ai passé quelques heures de lecture plutôt sympathiques.

Une aventure qui sans être hyper trépidante, bouge pas mal et entraîne le lecteur à sa suite. A l'instar de notre jeune héros, le lecteur se trouve tiraillé entre 2 ordres, Coruscant et Impérieux, prêt à tout pour le ranger à leur côté. Entre état de panique et mise en perspective, Victor n'a d'autre choix que de suivre ou s'évader jusqu'à percer le vrai du faux dans cette histoire de bons, de méchants, d’Élu, de Source et de Fohat qui pourraient bouleverser l'ordre du monde.

De rebondissements en rebondissements, Victor (comme le lecteur) finit par y voir clair dans le jeu de chacun et prend donc ses responsabilités. Le jeune garçon effrayé du début se secoue et finit par se montrer à la hauteur de ce qu'on attend de lui. Ce n'était pas gagné d'avance tellement la circonspection est de mise et conduit Victor à se montrer récalcitrant et à n'aspirer qu'à prendre la poudre d'escampette.
Le garçon peut se montrer à la fois intéressant et agaçant, autant que peut l'être un jeune adolescent de 13 ans en somme.
En tout cela, nous ne sommes pas non plus loin du roman initiatique qui voit un quasi enfant s'affirmer et sortir de l'aventure en héros promis à une grande destinée... Ici rien de très original (et Victor London ne détrônera pas son héros, Oliver Twist).

La palette des personnages n'est pas si mal. Charlie et Gothic sont tout ce qu'il y a de plus mystérieux et complexes. Kelly et Sourad, l'Ombre-qui-tue intriguent et séduisent. Leurs capacités, agrémentées de divers attirails, se situent entre "magie" et technologie et procurent donc au récit ce côté fantastique qui sonne plutôt juste.

Pas d'excès, plutôt dans la maîtrise, le style de Mc Spare ne m'a pas perturbée (alors que j'ai découvert qu'un certain nombre avait du mal avec). Je trouve qu'il se lit même plutôt bien, c'est fluide. En tout cas, ni pire ni meilleur que la plupart dans ce genre.

Le roman comporte pas mal d'informations sur le Londres de l'époque (1867), sur les mœurs, une revue de certains quartiers intéressante, un clin d’œil particulier mais sympathique à Victor Hugo.

En somme, un récit à l'atmosphère steampunk plutôt agréable et réussi.

J'étais curieuse de découvrir cet auteur, Livraddict m'en a donné l'occasion. Merci!

Commentaires

Je connais cet auteur avec les hauts conteurs, écrit en collaboration avec Olivier Peru. Je vois qu'on reprend un peu le même sujet d'un enfant qui s'affirme !
j'ai beaucoup aimé les hauts conteurs pour sa touche fantasy, ici même si Londres sent le mystère, je sens un manque d'originalité dans l'ensemble à travers tes propos ! Je passe donc mon tour sur celui-ci ! bises ma C'era !

Écrit par : Licorne | 18/01/2016

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'en attendant peu d'un roman, on a moins de chance d'être déçu. Bon principe.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 18/01/2016

Répondre à ce commentaire

des fois ce n'est pas plus mal de ne pas attendre trop de choses d'un livre, on a de bonnes surprises.

Écrit par : Mariejuliet | 18/01/2016

Répondre à ce commentaire

@Licorne : en même temps, aujourd'hui il est difficile de faire tout original. Après le plaisir peut se trouver ailleurs que dans l'innovation. Il n'est pas ennuyant et c'est déjà beaucoup! :)
bise Lili, merci de ton passage.

@Alex : ^^ on devrait en faire une résolution. Qu'en penses-tu Alex? (je pose la question en sachant que je n'aurai pas de réponse :p Un jour peut-être tu liras les réponses à tes coms ^^ )

@MJ : des fois, c'est mieux de partir d'en bas que de tout en haut oui :p Et ça a du bon les surprises autant ne pas s'en priver :) Merci de ton passage MJ

Écrit par : c'era una volta | 19/01/2016

Répondre à ce commentaire

@Licorne : en même temps, aujourd'hui il est difficile de faire tout original. Après le plaisir peut se trouver ailleurs que dans l'innovation. Il n'est pas ennuyant et c'est déjà beaucoup! :)
bise Lili, merci de ton passage.

@Alex : ^^ on devrait en faire une résolution. Qu'en penses-tu Alex? (je pose la question en sachant que je n'aurai pas de réponse :p Un jour peut-être tu liras les réponses à tes coms ^^ )

@MJ : des fois, c'est mieux de partir d'en bas que de tout en haut oui :p Et ça a du bon les surprises autant ne pas s'en priver :) Merci de ton passage MJ

Écrit par : c'era una volta | 19/01/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas pour l'originalité à tout prix, et voir que tu as passé un bon moment est incontestablement un bon point ! Non..., mes réserves s'orienteraient plutôt vers le côté jeunesse, avec lequel j'ai parfois un peu de mal, malgré toutes les bonnes surprises que j'y ai déjà puisées, étrange paradoxe ^^ Pfff, les idées reçues ont parfois la vie trop dure... A voir donc, si un jour il croise ma route !
Merci pour cette découverte, et grosses bises à toi par la même occasion :)

Écrit par : Lupa | 23/01/2016

Répondre à ce commentaire

@Lupa : il m'arrive comme à toi de franchir la barrière du genre estampillé "jeunesse" et d'y trouver des pépites. J'y reviens donc régulièrement avec plaisir de temps à autre. Là, l'occasion était belle de découvrir l'auteur et la couverture m'a plu. Il suffit parfois de peu pour être tentée ^^
Si un jour il croise ta route (je peux t'y aider!), tu me diras ce qui en est ressorti :)
Bise à toi aussi

Écrit par : c'era una volta | 25/01/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire