Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2017

Les Geôliers - Serge Brussolo

les geôliers,serge brussolo,thrillersffantastique,délire parano,schizophrénie,?,la vérité est ailleurs,dans les bois peut-être...,brussolo dans toute sa splendeurPromenons-nous dans les bois

Jillian Caine se voit proposer le scénario du nouveau biopic que veut réaliser Dieter Jürgen sur la criminelle Debbie Fevertown. Cette dernière après avoir exterminé sa famille sous le prétexte que ce sont des ECYMs a pris la fuite et mènerait dans la clandestinité une chasse aux aliens.
Le réalisateur controversé veut emmener toute son équipe de tournage à Dipton, au cœur même du lieu où le crime a été commis.
Jillian suit mais le scepticisme et l'inquiétude dans lesquels l'ont plongé ses recherches, laissent peu à place à une angoisse grandissante qui lui vrille l'estomac.


Dans ce roman tout commence comme dans un thriller, un homme en fuite dans une forêt prête à se refermer sur lui, apparemment poursuivi par ceux qu'il appelle "les geôliers". Il dit ne pas être seul à fuir, une femme aussi, seule à avoir défier le village et son chef. Cette femme c'est Debbie Fevertown, elle a massacré mari et enfants.
Nous la retrouvons quelques pages plus loin, recrutée par une sorte de secte survivaliste. Là, elle y subira une véritable transformation avant de disparaître dans la nature.
L'histoire principale se situe quinze ans plus tard, Debbie Fevertown, chasseuse d'ECYMs et criminelle en fuite, est devenue une légende à travers le pays. Dieter Jürgen, reconnu et adulé par une frange de marginaux pour ses films hyper trashs, veut réaliser un biopic hypra-réaliste sur Debbie. Jillian Caine est alors contactée pour rejoindre l'équipe du tournage. La jeune scénariste se met alors à fouiller le passé de Debbie, ce qu'elle trouve ne fait que la laisser dubitative et inquiète.

Cette première partie permet de mettre en branle la tension narrative qui ne cessera de croître jusqu'à la dernière page. Les éléments propres au thriller glissent peu à peu vers le fantastique puis la science fiction. Et c'est là que je me suis dit que Brussolo était fort quand même. L'auteur doit à son talent de formidable conteur de réussir à faire adhérer totalement le lecteur à cette histoire folle mais crédible (pour peu que le postulat surnaturel de départ soit accepté).

Je ne suis pas une lectrice majeure de SF, alors les références du genre auxquelles l'auteur aurait peut-être fait appel ne m'ont pas frappée. Du coup, certains éléments m'ont paru assez originaux (tels que la vision de la Terre comme planète prison pour des monstres aliens et leurs geôliers, le bestiaire alien bien que pour certains empruntés à la mythologie), d'autres moins (village avec une communauté repliée sur elle-même).
Mais original ou pas, selon son expérience du genre, il reste que Brussolo entraîne le lecteur à la suite de son héroïne dans une chasse folle aux aliens, à la limite du délire paranoïaque et que les pages se tournent dès lors compulsivement. Souvent il se demandera si ce qu'il vit est réel ou s'il n'a pas sombré dans la folie.
C'est là que j'ai percuté sur le nom de Debbie, "Fevertown", "fièvre de la ville"... Je ne pense pas que Brussolo lui ait donné ce nom par hasard. Debbie a-t-elle "attrapé" une sorte de fièvre délirante à Dipton? Fièvre dévorante contre laquelle tente de lutter Jillian pour s'accrocher au monde réel qu'elle a connu jusque-là, mais contre laquelle elle ne peut, au final, lutter. Fièvre qui saisira aussi le lecteur à la suite des personnages de cette histoire.
Vérité ou folie furieuse? Cette interrogation permanente rend le récit haletant et fou.

Parce que ce délire est justement poussé à l'extrême par Brussolo, il pourra arriver que la surprise laisse place à la perplexité, que quelques phases narratives apparaissent un peu trop tirées par les cheveux mais rien qui ne remette en question la qualité globale de ce roman.

Un mot sur la couverture. Elle est de toute beauté et rend merveilleusement bien l'ambiance de ce roman avec un des éléments fort de cette histoire, la forêt : sombre et inhospitalière, une menace sous-jacente...

Brussolo m'a plu en fantasy, il me convainc ici aussi avec ce roman SF puissant et dévorant qui mettra à mal vos mécanismes mentaux, votre psychisme.

"Il connaît la devise des Geôliers : Rien ne doit entrer, rien ne doit sortir"

"Malgré Harvard, en dépit de tous ses diplômes, il se sent dans la peau d'un très jeune enfant perdu au coeur d'un bois hanté par les ogres."

"Et puis... il y a les AUTRES."

Je remercie Folio de ce nouveau partenariat Club SF avec cette belle collection dont vous entendrez parler avec plaisir sur Quel bookan!

Commentaires

Il a beaucoup de cordes a son arc ce môssieur ... Belle chronique, dans un genre tres différent , mais en grand délire également j'avais adoré "Conan Lord, carnets secrets d'un cambrioleur " il invente un personnage incroyable...

Écrit par : Licorne | 27/03/2017

Répondre à ce commentaire

Apparemment ^^ Après la fantasy, je découvre la SF avec lui et c'est bon. Tu en as lu des titres SF de lui?
Il va vraiment falloir que je me fasse une note avec les titres que tu me recommandes de lui, j'y ajouterai aussi ceux de MJ tiens :)
Essaie le celui-ci, il pourrait te surprendre

Écrit par : c'era una volta | 28/03/2017

Ok C'era je le note ! Comme ça je ne crois pas en avoir lu de lui en SF ...Dans ma bibliothèque sur mon blog, tu trouveras tout ceux que j'ai lu de lui, et franchement ils sont tous bons sauf peut être les louvetiers du roi que j'ai un peu moins bien aimé ...

Écrit par : Licorne | 30/03/2017

Répondre à ce commentaire

:) chouette!
Je vais jeter un oeil à ta bibli, merci de m'y faire penser Lili.

Écrit par : c'era una volta | 31/03/2017

Il était déjà dans mon viseur... Voilà maintenant qu'il est placé au cœur de cible de mes envies furieuses ;-) Ce sera l'occasion pour découvrir la plume de Mr Brussolo, vu que je ne demandais que ça depuis un moment déjà...
C'est cool que tu t'aventures de plus en plus dans la SFFF ! Ma wish-list va encore en pâtir, mais elle y survivra :) Baci !!!

Écrit par : Lupa | 25/04/2017

Répondre à ce commentaire

Tu peux remercier Folio de m'avoir proposé un nouveau partenariat car ce sont eux au final les coupables si ta PAL en prend un coup :p eheh
J'aime bien Brussolo, je crois que je peux te le recommander mais à toi de voir si tu t'orienteras vers ses romans SF ou Fantasy :)
Celui-ci peut déjà être un bon début ^^

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Écrire un commentaire