Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2015

L'étrange disparition d'Esme Lennox - Maggie O'Farrell

L'étrange disparition d'Esme Lennox, Maggie O'Farell,internement abusif,société de...biiip,drame,faisait pas bon être différente et intelligente et anti-conformiste quand on était une femme avant, c'est mieux maintenant? ça dépend où heinCommitment

L'asile de Cauldstone ferme ses portes. On cherche à joindre la famille de certains patients internés là depuis des lustres. Iris, jeune femme indépendante et de caractère, reçoit donc un appel pour le moins étrange où on l'invite à prendre en charge le transfert vers une maison de retraite d'une certaine Euphémia Lennox. Perplexe parce que n'ayant jamais eu vent de cette parente, Iris rejette la demande. Mais la curiosité est plus forte que tout et elle ne peut se résoudre à fermer la porte mentale qui s'est ouverte. Elle se rend donc à Cauldstone et rencontre Euphémia, une dame âgée, digne, sœur cachée de sa grand mère et oubliée de tous. Interpellée par cette femme qui l'implore de ne pas l'abandonner, qui ne lui paraît ni folle, ni dangereuse, Iris décide de la prendre en charge. Ce que cette rencontre va lui révéler a de quoi bouleverser son histoire familiale.


Je ne vais pas en faire des mille et des cents, ni trop en dire sur l'histoire et les personnages, parce que ce roman mérite que chaque lecteur s'y plonge en ayant juste assez d'informations pour avoir envie de s'y plonger.
Sachez juste que ma rencontre avec Esme Lennox fut bouleversante, que ce personnage et son destin ont marqué mon esprit et que je ne suis pas prête de l'oublier comme d'autres l'ont fait dans l'histoire.
J'ai aimé et j'ai savouré page après page, découvrant avec curiosité, stupeur et impatience l'histoire d'Esme Lennox (Euphémia pour l'administration).
On remonte à travers les bribes des souvenirs d'Esme ou de sa sœur Kitty (atteinte de la maladie d'Alzheimer), le fil des évènements et l'on comprend alors toute la tragédie de cette vie volée. 60 ans d'internement pour ça, autant vous dire que j'ai été révoltée et bouleversée par cette histoire qui s'inspire de faits réels.

Maggie O'Farrell rend avec pudeur et sans pathos ce récit mais il est aussi sans concessions pour ceux qui ont œuvré à cet enfermement abusif.
A une époque (pas si lointaine que ça, époque victorienne ici), elle nous donne à voir le sort qui était réservé aux femmes (jeunes ou non) qui sortaient du rang, qui ne se pliaient pas aux obligations faites aux femmes et refusaient d'emprunter le chemin tout tracé pour elles par parents, maris ou la société même. La sentence tombait sans appel : hystérie, folie. Dès lors, l'internement était une solution de facilité pour se débarrasser d'elles et bien vite les oublier.
Peinture affligeante d'une société rigide, enfermée dans un carcan de croyances et traditions misogynes terribles qui la rendent profondément inhumaine.

Accrochez-vous à ce récit puzzle, savourez les silences, les non-dits et plongez dans l'horreur de ce qui a motivé à briser la vie d'Esme Lennox.

""- Maman, je ne veux pas me ...", commence Esme d'une voix tremblante.
Sa mère se penche vers elle. "Ce que tu veux ou ne veux pas n'entre pas en ligne de compte, lui murmure-t-elle à l'oreille d'un ton presque caressant. Ce garçon tient à toi. Dieu sait pourquoi, mais c'est un fait. Ton comportement n'a jamais été toléré sous notre toit et ne le sera jamais. Nous allons donc voir si quelques mois de mariage avec James Dalziel suffiront à te mater."

"Mais Iris ne lâche pas prise, serre plus fort au contraire. Car elle suivra cette main, l'accompagnera dans le blanc, la foule, le couloir et plus loin encore."

"Nous ne sommes que des vaisseaux par lesquels circulent des identités, songe Esme : on nous transmet des traits, des gestes, des habitudes, et nous les transmettons à notre tour. Rien ne nous appartient en propre.
Nous venons au monde en tant qu'anagrammes de nos ancêtres."

"Un oeil clairvoyant voit dans une grande Folie
Une divine Raison
Trop de Raison - et c'est l'extrême Folie -
Cette Règle prévaut
Dans ce domaine comme en Tout -
Consentez - et vous êtes sain d'esprit -
Contestez - et aussitôt vous êtes dangereux -
Et mis aux fers -
Emily Dickinson"

Commentaires

Comme je suis contente de l'avoir toujours dans ma PAL ! Après ma déception avec un autre roman de l'auteur, En cas de forte chaleur, je n'étais plus certaine de vouloir le lire mais ton avis suffit à relancer complètement mon envie !

Écrit par : Ingrid | 21/02/2015

Répondre à ce commentaire

Il est également dans ma PAL et ton billet est de bonne augure. Je n'ai pas vraiment envie de ce type de récit en ce moment mais j'y viendrai.

Écrit par : zarline | 21/02/2015

Répondre à ce commentaire

En lisant tes mots, je sais d'instinct que ce récit me secouerait ! Mais c'est aussi ça la lecture ; s'immerger dans des univers qui ne nous laissent pas forcément indemne... Alors je ne peux que retenir ce titre pour une future découverte, merci :)

Écrit par : Lupa | 22/02/2015

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que j'avais aimé cette lecture.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 22/02/2015

Répondre à ce commentaire

Et bien ça a l'air d'être une lecture éprouvante ! Je note, j'aime bien les livres qui secouent, bouleversent ...

Écrit par : Mélia | 23/02/2015

Répondre à ce commentaire

@Ingrid : eh bien Ingrid, j'espère que tu ne me feras pas regretter de t'avoir redonner envie de lire Maggie O'Farrell. Je pense que j'en essaierai un autre de l'auteure, les thèmes qu'elle aborde me plaisent.

@Zarline : bienvenue! Même réponse qu'à Ingrid et n'hésite pas à venir partager ton avis quand tu l'auras lu, je le lirai avec intérêt qu'il soit positif ou non.

@Lupa : C'est tout à fait ça Lupa, je ne dirai pas mieux. J'aime les lectures qui me ravagent l'esprit et le coeur parce qu'elles me laissent une trace indélébile (même quand l'écriture n'est pas 100% au rendez vous, si l'histoire est forte ça suffit). Bonne future découverte miss!

@Alex : Contente de savoir que tu as été touchée par cette histoire :)

@Mélia : bienvenue à toi aussi :) Eprouvante, peut-être pas à un tel point mais remuante et révoltante. Alors je n'ai plus qu'à te souhaiter d'être bouleversée par cette lecture (et n'hésite pas toi aussi à revenir me dire quand tu l'auras lu).

Merci à chacune de vous de vos commentaires!

Écrit par : c'era una volta | 24/02/2015

Répondre à ce commentaire

ce livre ne me dis rien du tout, je crois n'en avoir jamais entendu parlé alors qu'il mérite qui s'y intéresse un peu plus à ce que je lis. Il est noté et merci pour cet avis plus qu'enthousiaste !

Écrit par : stephanie plaisir de lire | 02/03/2015

Répondre à ce commentaire

Noté depuis longtemps, il faudrait que je le découvre un jour ce roman. En tout cas, ça fait plaisir de voir quelqu'un d'enthousiaste pour me le rappeler.

Écrit par : La chèvre grise | 02/03/2015

Répondre à ce commentaire

@Stéph : de rien! Je l'avais remarqué il y a déjà longtemps et je suis vraiment contente de l'avoir enfin lu. J'espère que tu auras l'occasion à ton tour de le lire un jour.

@La chèvre grise : :) Merci. Je remercie ma bibli de l'avoir eu dans ses rayons ^^ Il suffit parfois d'un rien pour franchir le pas de lire un roman qui nous appelle depuis un certain temps.

Écrit par : c'era una volta | 03/03/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire