Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2017

Les damnés de l'asphalte - Laurent Whale

les damnés de l'asphalte,laurent whale,roman sf post apocalyptique,sacrée aventure,le monde comme on en rêve pas,un road trip endiablé,auteur français sf à suivre!Silence radio

Port Leuc', Miki n'a plus de nouvelles de ses frères, Tom et Erwan, partis en expéditions en Espagne depuis une éternité. Le "chef" de clan n'y tient plus, il faut savoir ce qui leur est advenu. Accompagné de Toni, Cheyenne et son neveu Vince, de brefs indices en main, ils décident de partir à leur recherche.
Si la situation en France n'est pas enviable, ce qui les attend sur l'asphalte ibérique va les mener en enfer.


Mais quelle belle surprise que ce roman d'aventure post-apocalyptique! Je ne vais pas blablater pendant 10 ans c'est un coup de cœur, pour les raisons suivantes :

- Une histoire palpitante de bout en bout. Dans cette Espagne ravagée, affamée, livrée à une violence sans merci, il n'y a pas beaucoup de place pour la paix. Alors qui dit peu de répits pour nos aventuriers, dit peu de répits pour le lecteur. La menace est partout, palpable, réelle, flippante. Si la troupe est en alerte, le lecteur l'est aussi, tous sens en éveil, l’œil et l'oreille à l'affût du moindre mouvement, du moindre bruit.
Les damnés de l'asphalte, ce n'est pas une histoire qui se lit, c'est une histoire qui se vit, intensément.

- Des personnages forts qui avancent à l'unisson, portée par le même désir. Il y a dans cette troupe qui avance comme un seul homme, un lien qui m'a rappelé celui si puissant des membres de la horde du contrevent (cf La Horde du contrevent d'Alain Damasio). Et s'ils font corps autour du Kid (Miki), cela n'empêche pas les individualités de s'exprimer et de rendre chacun d'eux particuliers et hyper attachants.
Et Whale a le talent de nous rendre tout aussi précieux et inoubliables ces quelques autres visages croisés l'espace d'un ou plusieurs chapitres.
Même lorsque sur la route, la bestialité de l'Homme doit s'exprimer (la survie a un prix à payer...), ils savent reprendre un visage humain, faire preuve de solidarité et apporter dans cette horreur installée un peu de compassion, d'amour, d'espoir.
Et surtout ces hommes et femmes sonnent tellement juste (forts, faillibles, mortels, emprunts de doutes, amoureux, violents, doux, etc).

- Une capacité de l'auteur à nous faire entrer (comme dans du beurre) dans ce monde-là, notamment par l'introduction de "brèves" (extraits journalistiques ou autres émanant du passé) en début de certains chapitres, qui permettent aussi de reconstituer, tel un puzzle, les faits qui font que la Terre en est arrivée-là. Cela apporte une consistance supplémentaire au roman, lui confère une véracité assez effrayante.
J'ai goûté à l'humour (un tantinet ironique?) de l'auteur quant au choix des noms des signataires de ces brèves...
Il reste que le regard de Laurent Whale sur l'Homme, sur son ambivalence à être capable du pire comme du meilleur, sur la portée de leurs actes, choix politiques, financiers et environnementaux est vraiment intéressant (visionnaire? brrr...). La critique des dérives sectaires/religieuses donne tellement à réfléchir.

- Le style est incisif, le roman bien rythmé et la presque redondance s'oublie grâce à des effets de surprise bien placés. Il y a du suspens, il y a de l'intensité. Les damnés de l'asphalte ce n'est pas un électrocardiogramme plat, le lecteur qui plongera dans ce roman doit se préparer à une certaine arythmie (Une consultation cardio peut être souhaitable en cours de lecture ^^).

Pour ne pas mentir, je vous dirai qu'il y a de petits petits bémols dans l'histoire (une catégorie de personnages un peu moins convaincants, un dénouement un peu bref) mais ils sont infimes et s'effacent sans problème tant le reste est bon (bon est vraiment le mot à retenir).
Et si j'avais une chose à dire à M. Whale que j'ai vu (et pas osé abordé...) au salon OctoGônes ce serait "Ce n'est pas bien M. Whale de laisser les gens passer devant vos romans sans leur dire qu'ils passent devant de futurs précieux bonheurs de lecture".

En attendant, moi je remercie les Editions Folio qui me permettent d'ajouter un auteur et un roman à ma liste de favoris.

"La plupart des hommes naissent moutons et certains finissent porcs"

"Quand on n'a pas de pain à donner, le sang comble l'appétit. La cruauté fait toujours recette"

"Les dieux sondeurs l'annoncent : 54% en faveur du FN de Marion Maréchal-Le Pen. Je vais donc me suicider"

*Les damnés de l'asphalte, se situe 15 ans après les évènements du roman Les étoiles s'en balancent (que je n'ai pas encore lu). C'est une "suite" sans en être vraiment une, car si des personnages s'y retrouvent, les histoires sont différentes. Ils peuvent donc se lire indépendamment l'un de l'autre.

Commentaires

Rhoooo tu aurais dû aller voir M. Whale au salon : il est juste adorable et passionné et très drôle et tout et tout (c'est pire quand il est avec son copain Geha d'ailleurs).
Les damnés de l'asphalte m'attendent dans ma PAL mais comme j'ai eu beaucoup de mal à me remettre du précédent (visionnaire ??? brrrr………… ) j'attends l'été :D

Écrit par : Mypianocanta | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

C'est promis Mypi, je me ferais moins timide la prochaine fois. Surtout que ça a l'air d'être effectivement un monsieur bien rigolo et intéressant ^^
J'espère que je pourrai caser la lecture du 1er assez rapidement pour rattraper cet impair d'avoir lu celui-ci en 1er (même si ça ne gêne pas!)

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Je pense que je lirais le précédent avant, même si ce n'est pas vraiment une suite, j'aime lire les choses dans l'ordre :P

Mais franchement de la bonne SF ça ne se refuse pas !

Écrit par : Lianne | 06/04/2017

Répondre à ce commentaire

Tu as raison Lianne et j'espère que l'univers de Laurent Whale saura te plaire (même si pour toi qui est une grande lectrice de SF/fantasy il y aura sûrement des rappels à d'autres lectures et d'autres auteurs dans le genre). :)

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Ben dis donc, une sacré belle chronique que tu nous as fait là ! Moi qui me suis mis à la S-F il y a peu, je crois bien que ce titre, qui m'évoque un peu "Mad Max", va rejoindre ma PAL très bientôt.
Merci à toi pour le conseil et bonne journée ;)

Écrit par : Tautiton | 07/04/2017

Répondre à ce commentaire

Merci Tautiton! J'ai bon espoir que comme moi tu te laisses porter par ce récit parce que nous sommes encore des "bébés" en lecture de ce genre :)

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Roman d'aventures post-apocalyptique ? Malgré ton avis enthousiaste, je ne le note pas.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 07/04/2017

Répondre à ce commentaire

Ah quel dommage de ne pas tenter l'aventure! tant pis ^^

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Oh oui ! comme dis MY, il est super sympa et très abordable. Et puis des compliments ça fait toujours plaisir ! Comme c'est un féru d'aviation, il s'est branché avec Mr Licorne sur le sujet la dernière fois et j'ai cru qu'ils allaient partir se boire une bonne bière bras dessus bras dessous ! C'est un gars épatant et qui se rencarde beaucoup sur les sujets abordés dans ses livres. c'est un passionné. J'ai un gros faible pour le manuscrit Robinson, aventures et histoire ! et les pilleurs d'épaves ;). et je dois bientôt lire Good bye Billy !
Dis donc tu le compares à Damasio, ah quand même ! C'est pas rien ! ;) bises

Écrit par : Licorne | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

Bah moi je n'y connais strictement rien en aviation ^^
Cela devait être rigolo pour toi de les voir papoter avec passion de ce sujet. Fallait l'inviter à la maison :p
Je note tes recommandations! la liste commence à être plus longue que mon bras Lili. ahah
Ce n'est pas tant lui que je compare à Damasio que le lien entre les personnages, si forts qu'il m'a rappelé celui de la Horde ^^
biz itou

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Toujours envie de lire ce livre dont j'ai entendu parle à sa sortie (chez Critic il me semble). Toujours la même histoire: pas le temps...

Écrit par : Tigger Lilly | 15/04/2017

Répondre à ce commentaire

Ahlala, je te souhaite de voler du temps au temps pour lire cette chouette aventure Lilly.
Aux prochaines grandes vacances?

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Forcément, quand tu fais référence à La Horde du Contrevent, tous mes sens sont en alerte maximum !!! J'adore quand l'électrocardiogramme s'emballe, et mon cardio est ok !!!
Les étoiles s'en balancent sera donc dans mes priorités absolues, et celui-ci juste après ^_^
Merci, bisous, et à bientôt :)

Écrit par : Lupa | 26/04/2017

Répondre à ce commentaire

:p Il n'y a peut-être que moi qui ait fait ce petit parallèle, mais ça m'a parlé alors pourquoi pas à d'autres?
Bon si le contrôle technique est OK, file donc le lire et celui d'avant, avant! :p
A bientôt oui :)

Écrit par : c'era una volta | 01/05/2017

Écrire un commentaire