Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2019

Vango, II Un prince sans royaume - Timothée de Fombelle

vango, timothée de fombelle, roman d'aventure et plus encore, New York, europe années 30/40, résistance, femmes d'exception,aventure épique, zeppelin allemand, moine italien, policiers français, espions russes, vengeance douce amèreVendetta

Vango, maintenant à New York, continue de fuir ceux qui le poursuivent depuis l'Europe.
Là-bas, après avoir retrouvé un allié inespéré, il établit une stratégie de contre-attaque et se prépare à affronter son pire ennemi.
Les raisons de cette traque sans pitié, le secret de sa naissance trouveront-ils enfin une issue favorable ou Vango devra-t-il mourir au monde pour vivre enfin?


Il va sans doute m'être difficile de trouver des mots plus forts que ceux que j'avais exprimés après ma lecture du Tome 1 de Vango, d'autant plus compliqué que plus d'un mois a passé depuis ma lecture.
Mais allez je vais faire au mieux pour vous communiquer l'envie de lire cette histoire.

 

Sans tergiverser, laissez moi vous dire que j'ai retrouvé dès les premières pages de ce second tome le vent épique qui soufflait dans le tome premier. De la pure aventure, sans temps morts, trépidante, inquiétante.
J'ai aussi retrouvé les personnages qui m'avaient tant séduite dans le premier tome, rencontré de nouvelles figures inoubliables. Compris surtout que pour la plupart rien n'est simple, tout n'est pas tout blanc tout noir parce que des forces terribles et des enjeux d'importance les mènent à agir comme ils le font.
L'histoire de Vango et de ses poursuivants est nimbée de mystères et c'est avec avidité que j'ai avalé chaque page faisant petit à petit la lumière sur eux.

Il y a des passages poignants, intenses. Ils le sont d'autant plus que l'attachement aux personnages n'est pas feint. Il me reste d'eux un visage, une expression, une phrase, un sentiment de peur, d'amour, de douleur, de joie.

Timothée de Fombelle sait par ailleurs puiser dans l'Histoire (entre-deux-guerres puis occupation allemande) les éléments propres à servir son histoire. L'ambiance de l'époque est remarquablement retranscrite. Au point que l'on s'y croirait, au point que l'on en ressent toute la tension. Les actes de résistance donnés à voir et fondus à l'histoire de Vango sont amenés avec intelligence et force.


Vango 2 a parfaitement répondu à mon attente. Par son rythme, par ses révélations (même si certaines étaient amorcées dans le tome 1 et pressenties), par ses rebondissements, par les émotions qu'il suscite. Jusqu'à sa conclusion, belle telle qu'elle est livrée.
C'est le propre d'un bon roman de vous entraîner à réellement vivre son histoire au travers d'émotions non retenues, sincères et Vango est de ceux-là.


Comme je l'avais écrit dans ma chronique du tome 1, Vango est un récit qui mêle les genres, un roman dans lequel on plonge avec délectation. Celle d'un enfant qui vit l'histoire comme s'il y était, comme si Vango, Ethel, Zefiro, la Taupe, Mademoiselle et tant d'autres étaient des amis de toujours. Et leurs ennemis, ses ennemis.
C'est avec mélancolie que j'ai tourné la dernière page.

"Tous les chagrins sont méprisants, imprenables, perchés à des hauteurs que personne ne peut rejoindre. Peut-être a-t-on trop peur qu'une consolation efface ce qu'il reste des souvenirs."


"Eckener regardait les blés. Le ballon s’était déjà élevé de deux cents mètres. Il avait laissé derrière lui la fourmilière des hangars de Lakehurst. Il n’y avait plus que les blés. Et quand il vit, en dessous de lui, la brume légère, l’étendue jaune, la course d’un enfant parmi les épis, Eckener retrouva son sourire. Il rangea cette vision avec toutes les autres… Le Sahara qui se jette dans l’océan du haut des falaises, le quadrillage des jardins de Hokkaido au Japon, la pleine lune sur les forêts noires de Sibérie. À chaque fois : le miracle. C’était comme si, pendant tout l’été, on avait oublié de moissonner pour rendre possible le sillon d’un enfant courant sous le ballon en fendant les blés."


"Depuis le début, une seule image ne la quittait pas, celle d’un papillon traversant un champ de bataille, virevoltant entre les bombes et les barbelés. Pour réussir, il faut être un papillon plutôt qu’un char ou un fantassin."


"Pendant ces instants, quelques secondes à peine, il passa entre eux un flot agité. Un désordre de vie, de peurs, de souvenirs se promena sur cet étroit chemin."

 

Merci aux Editions Folio de ce cadeau lecture savoureuse

 

Commentaires

Je te rassure : le curseur de la tentation est à son maximum par chez moi, après la lecture de ton enthousiasmant billet. Il a même allègrement franchi le PNR (point de non retour) tant j'y retrouve tout ce que j'avais adoré dans "Le livre de perle". Il semble même dépasser l'attendrissant souvenir que j'en garde encore, c'est dire ❤_❤
Je comprends d'autant mieux ta mélancolie post-Vango que je la reconnais. Et j'aimerais te l'adoucir en te conseillant les albums illustrés de l'auteur, qui sont excellents paraît-il ;-)
Merci d'avoir rappelé ce Vango à ma mémoire, pour le remettre dans la liste de mes voyages livresques étiquetés "Priorité absolue !". Je t'enverrai une carte postale le moment venu, promis ! Baci :)

Écrit par : Lupa | 24/08/2019

Répondre à ce commentaire

Je me pencherai sur les albums illustrés le moment venu. Merci de la chaleureuse recommandation Lupa.
J'attendrai la carte postale le temps qu'il faudra. Zéro urgence :)
Bise en retour

Écrit par : itenarasa | 26/08/2019

Ca donne vraiment envie! Mais est-ce que l'histoire est terminé ou est-ce ouvert à un Vango III?

Écrit par : PIplo | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Hello
Comme je le disais,c'est une duologie avec une conclusion qui m'a plu telle qu'elle est livrée par l'auteur :)

En souhaitant que ça te plaise si tu viens à la lire

Écrit par : itenarasa | 26/08/2019

Je pensais que tu parlais de la conclusion de cet opus, désolée! Merci pour ta réponse.

Écrit par : PIplo | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Ne t'excuses pas Piplo, il n'y a pas de quoi. Je n'ai sans doute pas été assez claire dans mon avis. :)

Ceci dit, c'eut été plaisant d'imaginer retrouver tous ces personnages dans un 3ème tome, mais non. Et c'est sans doute mieux de s'arrêter sur un 2ème tome, bien mené et bouclé comme il se doit.

Si tu le lis, je serai intéressée d'avoir ton retour :)

Écrit par : itenarasa | 26/08/2019

Pas ma came de prime abord mais il est vrai que tu titilles ma curiosité.

Écrit par : Tigger Lilly | 29/08/2019

Répondre à ce commentaire

Ce fut une bonne surprise pour moi ce Vango. Je le pensais, à tort, axé jeunesse, et en fait pas du tout. L'aventure est tout aussi belle à lire pour un adulte.
Si j'ai éveillé ta curiosité c'est déjà pas si mal :p

Écrit par : itenarasa | 30/08/2019

Un grand roman que Vango! Est-ce qu'il y en a seulement qui n'ont pas aimé?
Belle chronique encore une fois. ;)

Écrit par : Nicolas | 02/09/2019

Répondre à ce commentaire

Pour répondre à ta question, oui, j'ai lu un avis négatif sur ce titre. Comme quoi, la réceptivité de chacun a un texte, une histoire, peut être vraiment à l'opposé.
Mais nous on a aimé et c'est chouette :)

Écrit par : itenarasa | 03/09/2019

Écrire un commentaire