Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2016

L'Assassin royal, tome 5 : La Voie Magique - Robin Hobb

L'assassin royal_Tome5_Robin Hobb.jpgUn chemin tout tracé

Réfugié dans un village, Fitz échappe encore une fois de peu à un piège tendu par Royal. Plongeant à nouveau dans l'anonymat, il doit à tout prix trouver un moyen de rejoindre les montagnes. Astérie, la ménestrelle rencontrée au cours d'un précédent voyage, le retrouve et lui offre l'opportunité de se joindre à un groupe de contrebandiers et de pèlerins en route pour les montagnes.
Tout porte alors à croire que FitzChevalerie est en bonne voie de retrouver Kettricken et poursuivre sa quête de Vérité, mais c'est sans compter la soif de vengeance de Royal qui a lancé ses hommes aux trousses de l'homme qui veut sa peau.


Un tome qui commence par un tantinet d'actions et de suspens avant de rentrer dans le rythme plus lent qu'impose la Nature à nos protagonistes.
Fitz semble bel et bien à nouveau parti pour se mettre à nouveau dans de beaux draps. Son désir de faire payer à Royal ses souffrances, le mal fait à ceux qui lui sont chers et au Royaume des Six-Duchés, est si fort qu'il lui ôte une grande part de lucidité. Heureusement pour lui, pas totalement. Et puis, le voilà qui peut compter sur de nouveaux alliés, certains d'ailleurs fort surprenants et indéchiffrables.
Et c'est un plaisir et une source de nombreuses questions bien intrigantes que ceux-ci. Le mystère reste entier et l'on se plaît à échafauder tout un tas de théorie sur leur compte... Ah Caudron, Caudron mais qui es-tu donc?

(Si mes paroles vous paraissent obscures et énigmatiques, c'est que je ne veux pas trop en dire, spoiler inutilement certains points d'intérêt)

Ce qu'il faut savoir c'est que la route pour toucher au but est longue et semée d'embûches, que si Fitz tombe encore et encore, qu'importe le temps que cela prenne, il se relève toujours. Peut-être plus fort, plus aguerri, plus adulte.
Oh rien n'est facile pourtant et le jeune homme se rebiffe et se fâche même contre ses amis les plus chers. Le rôle qu'on lui impose, les responsabilités (anciennes et nouvelles) sont lourdes à porter, d'autant plus quand elles sont susceptibles d'impacter la vie de ceux auxquels il ne faudrait jamais toucher (ah me voilà à nouveau bien mystérieuse!). Fitz pourtant reste loyal et se plie aux exigences bon gré mal gré, tout en gardant le secret espoir de parvenir à ses fins, de remplir une ultime mission qui lui vaudra la paix, la liberté pour lui et les siens d'une vie autre, moins pesante, moins sans doute asservissante.

Ce tome n'est pas avare de certaines révélations qui laissent entrevoir une suite qui ne peut qu'être passionnante et riche. De nouvelles questions se forment dans la tête du lecteur et génèrent un mélange d'inquiétudes et d'espoirs et aussi forcément de grandes attentes.

L'on retrouve en tout cas, ici, avec grand plaisir certains personnages phares des premiers tomes. Anciens et nouveaux se jaugent, se lient... pour le meilleur on l'espère.

Si le Vif ne se fait pas oublier, garant qu'il est d'une certaine sécurité, l'Art paraît à certains moments une menace qui pourrait bien perdre notre jeune héros... Et la grande question que j'ai eu en tête pendant ce périlleux cheminement à travers les montagnes et en achevant ma lecture reste entière... Il n'y a guère qu'en lisant la suite que j'aurai ma réponse. Patience!

"Quelquefois, tous les termes d'une alternative sont mauvais, fou, et pourtant il faut choisir."

"Il se peut très bien que la diplomatie soit l’art de manipuler les secrets. Que sortirait-il d’une négociation s’il n’y avait pas de secrets à garder ou à partager ? Et cela est aussi vrai d’un contrat de mariage que d’un accord commercial entre deux royaumes : chaque partie sait précisément ce qu’elle est prête à donner à l’autre pour obtenir ce qu’elle désire, et c’est dans la manipulation de ce savoir secret que sont menés les plus âpres marchandages. Il ne se passe rien entre les hommes où le secret n’ait sa part, qu’il s’agisse de joueur aux cartes ou de vendre une vache. L’avantage va toujours à celui qui perçoit le mieux quel secret révéler et quand."

"Si on t'appelle, on m'appelle aussi."

"Le temps...j'en étais prisonnier, enfermé dans un petit bout de maintenant qui était le seul sur lequel je puisse avoir de l'influence ; tous les bientôt et les demain que je projetais n'étaient que des fantômes qui pouvaient m'être arrachés à tout instant."

Les tomes précédents :

Tome 1

Tome 2

Tome 3

Tome 4

Commentaires

Ah Caudron, je l'adorais...

Écrit par : Lupa | 10/09/2016

Répondre à ce commentaire

... (suite) La patience n'a pas été mon fort après ce tome, je dois bien l'admettre ! Je dirais même que l'impatience fût celle qui a remporté le morceau, me contraignant à foncer sur le suivant dans l'instant ^^ Alors félicitations pour ta maîtrise, je m'incline :D
Et merci pour les jolis souvenirs ravivés, un vrai plaisir ;-)

Écrit par : Lupa | 10/09/2016

Répondre à ce commentaire

ahah T'inquiète je n'en attends pas moins de toi :) bacioni!

Écrit par : c'era una volta | 23/09/2016

Lupa : "tu l'aimais" ??? mmh tu emploies le passé... non, ne me dis pas que... aaaaaaaargh vais me pendre :p

Je donne l'illusion de la maîtrise, en réalité je trépigne d'impatience de me jeter sur le suivant!
Mais guette car bientôt bientôt :)

(merci de continuer de faire vivre ce blog par tes commentaires Lupa)

Écrit par : c'era una volta | 19/09/2016

Répondre à ce commentaire

J'ai employé le passé parce que ma lecture commence à dater ;-) Cela me paraît si loin...
T'inquiète, je guette, je guette :)

Écrit par : Lupa | 19/09/2016

Je préférais avoir confirmation:) c'est qu'on s'attache hein!
Biz Lupa

Écrit par : c'era una volta | 22/09/2016

Répondre à ce commentaire

Je comprends ! Mais ne compte pas sur moi pour laisser filtrer la moindre info ;-) Baci !!!

Écrit par : Lupa | 22/09/2016

Je n'ai encore rien lu de Robin Hobb, mais ce n'est pas faute d'en avoir entendu parler pourtant...

Écrit par : le livre-vie | 29/11/2016

Répondre à ce commentaire

:)
C'est le 1er pas qui coûte mais après le plaisir est vraiment là. Une série que je ne cesse d'apprécier à chaque nouveau tome.
Si tu te lances fais le moi savoir que je suive ton avancée:)

Écrit par : c'era una volta | 30/11/2016

Écrire un commentaire